Quatre mois de découverte et d'enseignement de FLE au Chili!

21/04/2007 - La ville de Temuco

Publié dans La vie à Temuco
Je ne vous ai pas encore beaucoup parlé de la ville de Temuco... Il faut du temps pour apprivoiser une ville et je ne prétend pas la "connaître"... mais je vais vous donner quelques impressions en quelques mots!

Temuco est une ville assez rurale, comme je vous ai déjà dit elle est dans une région de campagnes, d'agriculture, d'élévage... et aussi la région des Mapuches qui perpétuent les traditions. Matin et soir j'entends passer des chevaux dans la rue, tirant des chars chargés en fruits et légumes venant des campagnes environnants.

Ce côté "rural" de la ville, la préserve un peu de l'invasion de la mondialisation... même si tous les grands magasins existent ici, la ville garde son authenticité... je ne suis pas en Europe! Et j'apprécie énormément... En comparaison avec Santiago, Valpo, Pucon... Temuco me paraît bien plus dépaysant. Alors que Valpo avait une ambiance bohême, passante, créative, Temuco reste bien ancré dans ses terres, dépendant de son climat , la vie ici semble plus rude. Et les gens montrent cette rudesse sur leurs visages, les traits forts, un peu durs ... une certaine simplicité...     

Les marchés à Temuco sont importants... il y en a deux principaux, la feria libre où les marchands de fruits, de légumes et d'autres produits (miel, fromage etc..) s'installent dans une ambiance vibrante et vivante et le mercado municipal, un marché couvert que j'ai découvert hier:
 

Dans ce marché, on quitte le tumulte de la rue pour trouver diverse choses... La où je suis rentrée, j'ai trouvé des stands de bouchers d'un côté et des produits artisanaux au milieu (lainages, objets en bois, bijoux en argent souvent des reproductions de modèles mapuche, sacs, bonnets etc...) Mon guide me dit que ce marché attire les touristes mais je ne suis pas d'accord... hier pas de touristes en vue (j'en ai toujours pas vu!), des temucanos y faisaient leurs courses, je crois que la bonne viande que je mange chez Estela vient d'ici!

 
(on voit mal sur la photo mais les bouchers sont à droite et les
 artisans à gauche!)
De l'autre côté des stands artisanaux, des restaurants... ambiance plutôt calme et bien sympa! J'y retournerai avec ma paye pour acheter des petites choses...! (des grands pulls colorés!!!)

A côté de ce coté rural, Temuco est quand même aussi la capitale commerciale de la région et connait une croissance urbaine forte... Pendant la journée, les rues grouillent de travailleurs et travailleuses. Le centre ville est plutôt propre et bien entretenu, avec au centre la plaza de armas et la "cathédrale" qui domine:
  


Mais en même temps, les nombreux bus qui passent dans tous les sens polluent les rues (les premiers jours en cherchant un logement j'avais mal à la gorge tellement la pollution m'irritait...), les sacs poubelles trainent dans la rue devant les maisons...

C'est un peu une ville entre deux mondes, le traditionnel et le moderne... Une ville aussi assez engagée où les manifestations sont quasiment quotidiennes, entre la défense des droits des mapuches et autres... l'autre jour, de ma fenêtre, une manifestation de "reservistas" (Matias, quienes son??!):


Pour le moment les manifestations étudiantes n'ont pas encore débutées... Il y a aussi tout le côté étudiant de la ville que je connais mal car, entre deux mondes moi aussi: mi-professeur et mi-étudiante, je ne suis pas encore sortie avec mes élèves!

Pour finir en parlant de moi, voilà que depuis hier mon identité s'est compliquée encore plus:


Anglaise, française et temporairement chilienne, cette nouvelle carte me permet de payer les tarifs chiliens et non étrangers pour des choses comme les entrées en parc nationaux etc...!!

Je me sens bien à Temuco, même si ce weekend je m'ennuie un peu (j'ai eu la flegme de partir à l'océan toute seule...) !!
ECRIVEZ-MOI et donnez moi de vos nouvelles!!!!!! Bisous xxx

Ajouter un commentaire !

22/04/2007 - En voila une belle description du Chili qui t'accueille!!!

Publié par Fab
Coucou,
t'as l'air de vraiment t'y plaire dans cette ville "entre 2 mondes", ça fait plaisir à lire en tout cas. Chapeau pour l'enthousiasme qui t'anime...
Tu as eu de la chance, mais tu le mérites: tu as été courageuse, profites en.
Continue bien de nous régaler avec tes histoires colorées et savoureuses.
A très vite,
Yours.
Lien permanent

22/04/2007 - Une vraie petite espionne avec toutes ces nationalités...

Publié par Fab
J'aime beaucoup cette petite allusion a ce qu'on appelle identité et que tu expérimentes sur un autre continent: ton identité n'est finalement que l'ensemble de ton Moi, une naissance, une éducation, une expérience....
Et dire qu'ici certains cherchent sournoisement a s'attirer la sympathie des suffrages, en voulant redéfinir une "Identité Nationale". Malheureusement dans ce cas, ce "Moi National" se veut comme l'exclusion de l'Autre.
Depuis le temps, et avec le recul qu'a l'humanité, on pourrait commencer a comprendre que nous sommes tous des Hommes, simplement que des hommes et femmes, et que l'Autre n'est finalement qu'un autre Moi....

Tout ceci me laisse perplexe, a croire que nos enfants ferront surement les mêmes erreurs.

Votez bien demain, votez humain.
Lien permanent

22/04/2007 - Commentaire sans titre

Publié par chloe
Mon chéri!

T'aurais pas suivi mes cours sur l'"Autre" à Cambridge par hasard?!! Mais je suis entièrement d'accord!
Merci pour tes commentaires mon amour!!

Bonne vote à tous!
Lien permanent

23/04/2007 - Matías

Publié par Anonymous
"Los reservistas" sont des personnes qui ont finis leurs service militaire "obligatoire". Les "" veux dire que c'est obligatoire, mais que pour les personnes les plus pauvres (si tu es étudiant par exemple tu as l'option de ne pas le faire).
La manifestation que tu as vu, je crois que c'est une demande de reconnaissance pour les personnes qui ont fais leur service entre (1973-1990) et qui non pas été payer par l'état (époque de Pinochet). A cette époque là a été très très dure de faire le service militaire, maltraite physique, humiliations, et ont plus pas payant!. Aujourd'hui c'est aussi dure de le faire (mais avec plus des respect pour les "conscriptos"), mais comme même, quelque fois c'est une opportunité pour les jeunes de situation difficile qui n'auront pas la chance d'y aller a l'université.

ps. excuses pour mes fautes :-(
Lien permanent

<- Page précédentePage suivante ->

Qui suis-je ?

Un stage à l'étranger? L'opportunité de voyager, de découvrir, de voir un autre bout de la planète... L'histoire d'une étudiante de FLE et son stage de fin de Master 2 dans le sud du Chili!
The WeatherPixie
«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques

Anecdotes
Mes promenades au Chili!
Les cours de français
La vie à Temuco
G comme gastronomie!
Le départ et l'arrivée

Menu

Accueil
Voir mon profil
Album photos
Archives
Amis

Liens amis

Mes amis

arghira