Quatre mois de découverte et d'enseignement de FLE au Chili!

19/07/2007 - Sopaipillas y chancho en piedra!

Bien rentrée à Nice depuis vendredi dernier, je reprends pied avec la vie niçoise et, en plein été, c'est plutôt agréable! Hier soir, pour partager quelques histoires et quelques plats du Chili c'était soirée chilienne chez nous, accompagnée de musique chilienne et de quelques battements du kultrun, tambour mapuche que Estela et Claudia m'ont offert!

 

Alors, j'ai fait des sopaipillas (un genre de pain frit qui peut se manger seul, ou avec accompagnement salé ou sucré) deux fois...vous remarquerez une petite différence au niveau de la tenue vestimentaire!!!!

ha ha!!

Mais revenons au début de l'histoire des sopaipillas!! C'est une histoire qui commence dans la maison de mon amie temucana, la Karina! Je vous ai déjà parlé de cette maison originale, une des plus anciennes de Temuco et pleine de charme (et de fantômes?:) De l'extérieur :

Et de l'intérieur:

C'est donc dans cette maison et avec Karina et son copain Omar que j'ai appris à faire les sopaipillas con chanco en piedra dont voici les ingrédients:

 

Sopaipillas (pour 4 ou 5 personnes):

5 tasses (cups) de farine

1 portion de levure boulangère

1/2 tasse d'eau tiède (ou plus si besoin)

1 grande cuillère de matière grasse (beurre fondu/huile/saindoux)

plusieurs pincées de sel

Chancho en piedra

3 belles tomates

1 oignon

1 1/2 gousses d'ail

Aji (piment) (autant que vous voulez!)

Coriandre frais

Persil frais

Sel, citron et huile avant de servir

Alors, premièrement, il faut préparer la pâte. Prenez un grand bol, mettez-y la levure en miettes et ajoutez un peu d'eau tiède pour dissoudre la levure. Ensuite ajoutez tous les ingrédients et mélangez!

Jouez avec les quantités d'eau et de farine afin de former une boule de pâte souple qui colle pas! Ensuite, la pétrir jusqu'à ce qu'elle "tire peos", fait des pets!!

Prochaine étape: laisser reposer la pâte pour qu'elle gonfle. Remettez la pâte dans le bol, couvrez avec un torchon humide et mettez dans un endroit où il fait bien tiède, voire chaud! Il faut dire que dans la maison de Karina, en plein hiver, il était pas facile de trouver un endroit chaud, la seule solution qu'on ait trouvé était de mettre la pâte au-dessus du chauffage.... si vous choisissez cette option, sachez que si vous laissez la pâte assez longtemps, vous pouvez faire du pain!!!!


Mais pas besoin de telles méthodes hier soir

avec la chaleur qu'il fait à Nice en ce moment! ;)

On continue! Une fois que la pâte a bien gonflé, mas o menos 45 minutes plus tard, vous devez former les sopaipillas! Si vous pouvez engager amis, enfants etc pour vous aider, ça ira plus vite! (Eh oui, c'est comme de la pâte à modeler, les enfants veulent jouer aussi, hein Ema! ;) Donc, faites des boules de pâte, la taille d'une balle de ping-pong par exemple! (Les sopaipillas peuvent être plus grand mais après pour les faire cuire c'est moins pratique). Aplatissez-la et étirez la pâte pour former un disque d'à peu près un centimètre d'épaisseur... et faites un trou au milieu! Ca doit ressembler à ça:

 

 

 

 

 

 


Ensuite, pour les faire frire, chauffer l'huile jusqu'à ce que ça "danse", que quand vous mettez une miette de pâte, ca commence à frire tout de suite! Faites frire les sopaipillas deux par deux si vous pouvez...laissez dorer d'un côté et puis retournez et quand les deux côtés sont dorés mettez dans un plat avec papier sopalin pour enlever l'huile...

Pour préparer la chancho en piedra, coupez tous les ingrédients en petits dès (le plus petit possible!), hachez l'ail et les herbes et mélangez le tout... un truc pour adoucir les oignons: mettez les morceaux dans de l'eau tiède salée un petit moment et puis égoutez et rincez à l'eau froide...ça marche! Au dernier moment, ajoutez de l'huile, jus de citron et sel et poivre. Servir avec les sopaipillas tiède (elles se mangent froides aussi le lendemain avec miel ou manjar!!).

 

Comme boisson d'accompagnement, j'ai essayé le maté (article à venir sur le maté!) quand il fait froid et le pisco sour (recette à venir après!) et vin chilien quand il fait chaud... les deux marchent très bien!!!!! Voici les deux tables finales:

Mais le plus important, dans tout ça, c'est de se régaler avec ses amis!! Hier soir, ma cuisine a été approuvée par notre chilien niçois, Matias! Et Ema, maman et papa (Sté et Bou pour les moins intimes!) étaient là aussi!!

Et en plus hier soir, il y avait un dessert!! Salade de fruits et alfajores, des biscuits chililiens collés avec du manjar (du lait condensé caramelisé!) ...miam miam!

 

Que des bonnes soirées grâce aux sopaipillas!!!! A vous d'essayer maintenant!!! :)

 


2 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

7/06/2007 - Un truc bizarre à base de harina tostada!!!

Je viens de rentrer d'une classe qui n'a pas eu lieu car il y a grève... personne ne me l'avait dit donc je suis partie sous la pluie et le vent, 25 minutes aller et 25 minutes retour!!! Aie aie aie!!!

En rentrant, el almuerzo est pas prêt car Estela a eu beaucoup de clients de matin... et voilà qu'elle me fait un truc tout bizarre "para el frio" (avec de l'alcool donc!) et pour me caler pendant qu'elle prépare le repas... ça consiste en harina tostada (une farine) avec sucre et vin rouge!!!! Ca fait un mélange un peu chelou, rose, épais.... et c'est franchement bizarre au goût aussi!!!
J'avais déjà gouté à cette farine avec de l'eau (froide ou chaude) et je préférais ça!!!!

Encore une expérience!!! ha ha! xxx

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

31/05/2007 - Porotos granados...

Autre plat typique du Chili que j'apprécie bien quand je rentre de cours ayant super faim et froid, les porotos granados (un genre d'haricots) avec potiron, maïs, (deux ingrédients indispensables dans la cuisine chilienne) et d'autres choses, je ne sais pas quoi!!!
Peut être pas très photogénique mais trop bon!! Et toujours accompagné d'une ensalada, ici betterave et carotte avec coriandre (toujours!!! autre indispensable!)...



0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

26/05/2007 - Los piñones!

Depuis que je suis à Temuco, je vois des piñones sur les marchés, ce sont les fruits de l'araucaria, arbre qui donne son nom à cette région, l'Araucanie. On ne trouve les  piñones qu'ici dans le sud du pays . Une fois cuits (à l'eau une quinzaine de minutes) ça donne ça:



J'en ai mangé pour la première fois à Chiloé, a l'hostel Esmerelda où Carlos a servi ça en entrée avec une salade! Alors, c'est un peu compliqué à manger car il faut enlever la partie extérieure pour arriver au fruit, mais je suis sûre qu'il existe une technique meilleure que la mienne! Et une fois prêt à manger, j'ai trouvé ça délicieux, un peu comme des chataignes mais plus fermes et assez délicat comme goût.

Un autre fruit que l'on trouve que dans le sud, c'est la murta dont je vous ai déjà parlé (voir l'article sur Quemchi!). Cette baie rouge pousse partout dans les campagnes ici, on en fait des confitures, on le mange cru ou cuit...
Ici sur le marché de Valdivia, en bas, à gauche:


J'aime le sud du Chili!!!!!! :)

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

11/05/2007 - Mote con huesillos

J'en ai déjà parlé dans un autre article mais je viens placer le mote con huesillos à sa place dans la gastronomie chilienne!
Il s'agit donc de pêches sechées que l'on réhydrate dans de l'eau, pour faire un sirop... Dans ce sirop on ajoute du blé déshydraté qui a son tour va gonfler! Ensuite, on mélange le tout (fruits, blé, sirop) pour obtenir ce délicieux mélange qui se boit et qui se mange en même temps!!! Miam miam! Il faut que j'en retrouve par chez moi...ça c'était à la campagne...!
 

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

10/05/2007 - Calzones rotos

Ce plat sucré au nom étrange (slips/culottes déchirés!!) ressemble à des churros, mais en un peu plus dense et brioché... Estela en a préparé pour las once quand Pauline et Adriana était à la maison: trop boooooon!!!!



 

4 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

10/05/2007 - Las emapanadas

Alors, on va commencer avec un grand classique: la empanada! Le principe est simple, une poche de pâte remplie de divers ingrédients: on peut les trouver à la viande et à l'oignon (empanadas de pino), aux fruits de mer, au fromage...et aussi sucré, il paraît que ça existe à la poire par exemple!
Autre précision, les empanandas peuvent être frites ou alors faites au four (al horno)...
Voici deux petites photos, empanada al horno du dimanche midi:




et frites (plus petites donc plusieurs!):


Ici, les empanadas sont souvent un en cas, ou alors une entrée mais des fois ça peut me faire le repas! On trouve les empanadas aussi bien dans les restos que sur les stands de bouffe aux coins des rues où l'odeur de graisse et de friture vous prend en passant! 

Verdict: délicieux!!!!

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

10/05/2007 - La gastronomie chilienne

J'avais entendu dire avant de venir que la cuisine chilienne était rélativement "pauvre" comparée à celles de ses voisins (notamment le Pérou!). Mais depuis que je suis ici, je peux dire que je me régale!!!!!

Evidemment cela est dû au fait que j'ai une super duena de casa qui me prépare des plats trop bons tous les jours, mais j'apprécie aussi la "simplicité" et "l'efficacité" de la cuisine ici: de l'omniprésent empanada à la cazuela fait maison en passant par los completos, italianos, churrascos et compagnie (des hot dogs et des sandwichs au steak avec accompagnements)  la cuisine chilienne ne se prend pas la tête, elle prend de bons ingrédients (les fruits et légumes ici sont extra!), les mets ensemble dans des plats souvent bien costauds et basta! 

Dans cette rubrique, je vais essayer de vous présenter les plats et les boissons typiques que je découvre avec plaisir au fur et à mesure!

Bientôt je vous mettrai aussi des recettes car j'ai donné comme travail personnel à un groupe d'étudiants, de décrire la cuisine chilienne et de me donner une recette typique!! Ha ha!

Bon appétit!



0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

Qui suis-je ?

Un stage à l'étranger? L'opportunité de voyager, de découvrir, de voir un autre bout de la planète... L'histoire d'une étudiante de FLE et son stage de fin de Master 2 dans le sud du Chili!
The WeatherPixie
«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Rubriques

Anecdotes
Mes promenades au Chili!
Les cours de français
La vie à Temuco
G comme gastronomie!
Le départ et l'arrivée

Menu

Accueil
Voir mon profil
Album photos
Archives
Amis

Liens amis

Mes amis

arghira