Quatre mois de découverte et d'enseignement de FLE au Chili!

2/06/2007 - Drôles de corrections! Première partie...

Après la correction des tests intermédiaires la semaine dernière, ce week-end je me retrouve avec les premiers travaux personnels des élèves à corriger!

Alors,  les étudiants du module 1 (vrais débutants!), devaient chercher un correspondant francophone sur des sites fait exprès pour ça, et échanger deux e-mails en se présentant de façon générale... c'est sûr qu'avec leur vocabulaire, ils peuvent pas aller très loin encore!

Bon, problème numéro 1 c'est que beaucoup de personnes n'ont pas eu de réponses quand ils ont envoyé leur premier mail... En même temps il faut savoir que les 8 assistants de français ici, nous avons tous donné les mêmes adresses de sites internet à nos élèves (plus de 800 en total!), et qu'il n'y avait surement pas assez de francophones pour cette soudaine invasion de chiliens!


Ok, plan B, écrire un e-mail plus long avec une description plus détaillée et me le rendre...
Tous ont plus ou moins réussi à rendre quelque chose, mais en corrigeant les textes je me rends compte des différences qui existent entre les étudiants au niveau de leur apprentissage! Et puis on voit bien les differences "d'approche", alors que certains font un texte sans faute en recopiant toutes les phrases apprises en classe, d'autres tentent d'apporter un peu plus d'originalité à leur oeuvre (à l'aide de dictionnaire, ou sites de traduction sur internet je pense!!)
Aussi, comme c'est un texte de présentation, j'apprends plein de choses sur mes étudiants! Plein d'entre eux ont des enfants! J'ai même calculé qu'une des filles a dû avoir sa fille à 14 ans...

Bref, pleins de surprises en lisant ces textes!! Voici quelques phrases qui m'ont fait rire, dont je ne comprends pas du tout le sens, etc...!
    • Une étudiante commence son texte avec l'avertissement suivante qui m'a fait sourire! "Avertissement! L'information suivante est determiné en raison des paroles contenus dans mon "mini" dictionnaire Larousse et à mes connaissances presque nulles de la langue française"!!!!!! Pas mal, non!
    • Parmi les choses qui me font grincer des dents: "Ye m'appelle... Ye suis chilien"!! 9 semaines de cours et malgré le fait que j'écris le sujet "je" au tableau en moyenne 5000 fois par cours, il reste des étudiants qui n'ont toujours pas compris!!!  
    • Aussi, les classiques, (même si j'ai prévenu tout le monde des malentendus possibles) "J'aime la cousine" (la cuisine), "je porte un poule" (euh...un pull, j'aurais pas dû écrire poule au tableau pour faire la différence!)...
    • Ensuite, les étudiants qui sont en couple dans le cours et qui m'ont rendu exactement les mêmes travaux, avec seulement les noms des personnes changés... non, mais ils me prennent pour qui?!!
    • Et ensuite, viennent les phrases incompréhensibles (ou presque) où on imagine entre autre la mauvaise utilisation d'un dictionnaire qui doit dater...          
    • "Gustesse, j'adore les doucets, merci mon dieu non j'ai graisse"   (traduction possible: ? j'adore les sucreries, heureusement je ne suis pas gros) 
    • "J'ai un chat, il s'appelle Gaston, friand de ma femme!" (Là, je vois pas du tout! Des idées?!!)
    • "Me grand-maman je habite à il champ, elle a maints betes, un cheval, chochons, oiseans, cocottes, vaches, arbres, fleur et main pluie. " (Eh ben...! la main pluie je comprends pas trop... il pleut souvent?!)
    • Et pour terminer, "Me allegre, me pempli de paix et tranquilité"...
Après cette session de corrections, je peux vous dire que moi, je ne suis pas "pempli de paix et tranquilité"!!!! :)

Et parce que celui-ci est trop bien, je le prends de chez Pauline ;)
"Je suis dans un cours de français, c'est pourquoi je parle français comme tarzan"

C'est pas beau d'être prof de français?!!!! 



0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

24/05/2007 - P como paro... grève!

Hola amigos!!

Rentrée de Chiloé depuis hier soir (je vais vous raconter ce super weekend très prochainement, promis!) j'ai rattaqué les cours aujourd'hui, mercredi... mais je sens que la semaine va être encore plus courte que prévu car dans les deux facs aujourd'hui soufflait un air de rebellion, des réunions, des rumeurs... les grèves arrivent!!!!!

Dans la Catolica, cela se prépare doucement mais dans la UFRO, (Universidad de la Frontera), connu pour être plus actif dans de telles situations, plusieurs parties de la fac étaient déjà barricadées par les étudiants dans la journée...
Pour les classes de français nous avons donc dû changer de salle, et nous n'avions pas de radio car elle s'était fait enfermée dans un des endroits rendus inaccessibles! Je n'ai donc pas pu faire les tests comme prévu (en plus, la photocopieuse ne marchait pas!) mais nous avons continué avec la méthode...
En terminant la classe je dis aux étudiants qu'on fera le test la semaine prochaine, quelques uns secouent la tête! Je leur demande pourquoi et on me répond qu'ici, les grèves peuvent durer...longtemps! A ver!

En sortant de la fac avec une de mes élèves, un garde de securité passe en courant, criant dans son talkie-walkie "estan tomando la A" ("ils prennent le batiment A")... effectivement, en passant devant le batiment A, des étudiants cagoulés ou avec des écharpes cachant leurs visages bloquent l'entrée principale de la fac avec des chaises, silencieusement, méthodiquement... c'est assez impressionant, ça fait un peu peur!

Il paraît que l'on a l'habitude des grèves ici... c'est au moins une fois par an et cela peut durer plus d'un mois! Cette année, les étudiants protestent contre leur manque de poids dans les décisions de l'université, dans le choix du recteur par exemple où ils n'ont aucun mot à dire. Il existe des représentants des étudiants mais ceux-ci n'ont aucun pouvoir et ne sont pas écoutés... C'est sûr qu'en France et en Angleterre les étudiants ont un certain pouvoir à ces niveaux-là qui n'existe pas ici.

Ces manifestations ont été provoqué entre autres par le discours de Bachelet (article à venir sur la Bachelet et sa popularité en ce moment!) qui a eu lieu le 21 mai, como siempre. Il paraît que, niveau éducation, elle n'a rien dit de particulièrement encourageant!

Voilà, moi qui avait besoin de chaque minute de chaque cours pour avoir une chance d'arriver au bout de la méthode Taxi, c'est mal barré!
Je vous tiendrai au courant de la suite!! En attendant, sans copies à corriger, je vais vous raconter mon weekend!!!! xxx

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

16/05/2007 - Traiguén fait son show!

Aujourd'hui, mardi, je suis retournée à Traiguén, pour faire cours dans les collèges. La journée a mal commencé lorsque je n'ai pas entendu mon réveil... faut dire que 5h30 c'est vraiment pas une heure pour se lever! En ouvrant les yeux à 7h30, le bruit de la pluie battante dehors et l'heure avancée ont failli me faire rester au lit... mais non, j'ai été plus forte, je me suis levée et je suis partie direct!

Arrivée donc en retard, les cours ont déjà commencé! Je rejoins le prof de français dans le premier établissement qui est en train d'écrire au tableau les paroles de la chanson de Joe Dassin 'Et si tu n'existais pas'... Je ne la connais pas, il est deçu!
On écoute la chanson, et les gamins (de 13/14 ans) sont morts de rire.... c'est sûr que ça ne correspond pas trop à leurs goûts musicaux! Tant pis pour eux, Alejandro s'obstine, et on passe 1h à répéter et à apprendre les paroles, sans que les étudiants comprennent un mot de ce qu'ils disent! (J'ai essayé de leur expliquer de quoi il s'agissait mais Alejandro trouvait ça inutile de donner des explications.... pas facile de travailler en tandem, surtout avec un prof qui fait les mêmes cours depuis 30 ans!!)

Le cours terminé, je change d'établissement et je retrouve Nancy, autre prof de français. Et dans le liceo de Nancy, c'est un jour un peu particulier, c'est l'anniversaire de l'école et on fait la fête!!! Dans l'après-midi, aura lieu le "show", les étudiants danseront, chanteront, feront des sketchs et tout ce qu'il leur passera par la tête pour gagner des points et remporter le prix. Et le soir, une fête est organisée à l'école où le roi et la reine du collège seront désignés... la fête durera jusqu'à 1h du mat!!! (quand je pense qu'en Angleterre a cet âge là, les soirées terminaient à 10h, 11h max!)
Autant vous dire, que les cours du matin étaient également perturbées... nous n'avons pas fait grand chose!

Le midi j'ai mangé avec Nancy dans sa famille, dont tous les membres ont débuté leur éducation dans le fameux école de l'Alliance Française de Traiguén où avant, tous les cours étaient en français! Mais aujourd'hui, père, fils, tantes... tous avaient oublié leur français!

Et à 14h30, je suis donc invitée au "show", dans le grand gymnase du collège.... On entre sur son de reggaeton à fond...les étudiants s'occupent de tout, du déroulement de l'événement... autant dire c'est un peu n'importe quoi! Déjà que dans le classe les étudiants manquent de discipline, n'hésite pas à téléphoner, écouter de la musique, crier, discuter etc... Alors là, tous réunis dans une ambiance de fête... je vous laisse imaginer! 

Finalement, les deux "présentateurs" du show prennent la parole pour commencer à introduire les participants. Le bruit de la foule est continue: sifflements, commentaires..... si l'on s'était comporté ainsi en Angleterre, l'événement aurait été annulé! Les profs n'avaient plus aucun contrôle!

Bref, le spectacle commence avec un couple qui chante.... faux, très faux! Ils pérsevèrent quand même jusu'à la fin de leur chanson avec leurs camarades qui les sifflent, les insultent etc... Malheureusement, suit une autre trio féminine, des filles qui ne savent pas chanter non plus!! Ouille, les oreilles!!!! A la troisième trio, une des filles a une belle voix....  Je tire la conclusion que 1 personne sur 7 sait chanter plus ou moins juste!!

Ensuite, on change de discipline pour arriver à la danse...... Sur du Shakira, 6 jeunes filles (15/16 ans) apparaissent en haut de bikini et jupe, accompagné d'un garçon grand et fin... (Nancy me prévient que ce garçon, "se prend pour une fille"... je comprends vite ce qu'elle veut dire!). Et là, déhanchements sensuels, pirouettes et compagnie s'enchainent... MTV a pas loupé son coup, vive Shakira! Je suis presque gênée de regarder ces fillettes s'exhiber ainsi... les sifflements des garçons ont évidemment changé de ton...
Trois autres groupes de danse suivent mais ce sont les mêmes mouvements... sauf un groupe, habillé en militaire, qui dansent sur une chanson de rap pendant qu'un autre jeune habillé en cuir avec une dizaine (j'exagère pas!) de croix autour du cou imite le chanteur... aie aie aie!

Je suis obligée de partir pour prendre le bus pour Temuco, Nancy m'accompagne et m'explique que je vais louper le plus drôle: monsieur "musculo" et mademoiselle "piernas" (jambes)... les jeunes en boxers et en bikinis! Il parait que l'année dernière les filles étaient sorties en strings!!! mais cette année, interdit par le directeur!

Nancy m'explique aussi qu'il n'y a pas longtemps, le Chili était un pays très traditionnel et conservateur, que les bikinis, les déhanchements, et le "garçon qui se prend pour une fille" ne s'exhibaient pas d'une telle façon... Aujourd'hui plus aucun signe de "traditionnel".... la jeunesse chilienne suit les mêmes tendances que la jeunesse européenne.............


0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

8/05/2007 - Plus sérieusement!

Parce que ça fait un moment que je ne vous ai pas parlé de mes cours de français...!

Dans les universités, tout se passe plutôt bien! J'ai encore des élèves dans mes cours (on m'avait dit que les nombres d'étudiants diminueraient chaque semaine) et ils sont toujours aussi sympas et motivés! Je commence même à retenir les noms de beaucoup d'entre eux...il était temps!

Par rapport au programme, je suis un peu en retard... je devais leur donner des tests cette semaine mais ça sera pour la semaine prochaine. En fait, il nous reste plus que 5 semaines de cours!! Ca passe tellement vite! Va falloir accélérer un petit peu! ( et espérer qu'il n'y ait pas de grèves... pas sûr!)

La méthode 'Taxi' ne s'améliore pas, sans originalité et tombant souvent dans des stéréotypes assez inquiétants (par ex. "Qu'est-ce que vous faites le dimanche matin? La femme: je fais le ménage, je fais les courses... L'homme: je fais du sport, je me repose..."!!!)  J'essaie de faire un maximum de choses à côté mais c'est vrai qu'avec un temps limité on doit aussi suivre la progression imposée.
J'essaie de faire écouter de la musique le plus souvent possible, autant pour faire découvrir la musique française que pour faire de la compréhension. Je mets souvent de la musique en début de cours pendant qu'arrivent les élèves, et j'écris au tableau "Vous écoutez...!" Ils aiment bien! Je leur laisse les CDs après pour qu'ils puissent les graver... pour le moment ils ont bien aimé Tryo, la rue Kétanou, Grand Corps Malade et Brel (je mélange un peu les styles!!) On a aussi "étudié" Le Poinçonneur des Lilas avec débutants et intermédiaires! Pas facile mais après quelques explications ils étaient bien contents de voir qu'ils pouvaient comprendre! (Avec des apprenant encore plus avancés, la chanson est très riche!)

Aujourd'hui on a parlé des habitudes alimentaires et on a regardé une recette française: les petits farcis niçois! On a comparé les ingrédients "classiques" français et chiliens... c'était très intéressant mais il y avait plein de choses que je ne pouvais pas traduire! Des surprises aussi:  les chiliens ont appris qu'en France la confiture ne se vend pas en sachet (tout est en sachet ici!! confiture, mayo, ketchup...!) mais en pot et que l'on mange du fromage en fin de repas! Moi j'ai appris que l'on mange aussi de la viande de cheval ici (en espérant que les viandes que me sert Estela et que je ne reconnais pas toujours ne soit pas ça!!!) et qu'il y a pleines de différentes sortes de porotos (haricots) qui n'existent pas chez nous (ou que je ne connais pas)!!!

Demain, je pars toute la journée à Traiguén de nouveau, dans les liceos... C'est beaucoup plus difficile que les universités, les élèves ont entre 13 et 18 ans et ne comprennent pas grand chose (voire rien!). En plus, niveau motivation c'est pas top en général!
J'ai donc prévu de faire des activités avec les prépositions de lieu: des dessins et des jeux! Et de les faire chanter!! Et non, pas la Marseillaise (déjà qu'avant dimanche j'avais pas envie de la chanter mais maintenant....!) mais un dérivé: Aux Arbres Citoyens de Yannick Noah! Ils ne comprendront pas tout mais j'espère arriver à parler un peu de l'environnement! Je vous dirai comment ça se passe!! Ca dépendra aussi de la possibilité de trouver un lecteur CD à l'école... pour le moment le prof m'a dit qu'il utilisait des cassettes mais il n'avait pas l'air sûr pour les CDs! A ver!!

Donc voilà,  je suis contente de comment se passent les cours et satisfaite des progrès de mes étudiants! Vive le FLE!! :)

PS Aujourd'hui de ma salle de classe, j'avais une vue magnifique sur un volcan enneigé, le volcan Llaima, que je n'avais jamais remarqué auparavant! Je prends l'appareil photo la prochaine fois!! C'est plutôt sympa comme vue! 

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

20/04/2007 - The ups and downs of teaching...

Je viens de terminer ma dernière classe de la semaine, je suis officiellement en weekend! Ouf!

En deux jours, j'ai fait quatre fois la meme classe et ça m'a bien fatiguée à la fin!! J'ai quatre groupes de vrais débutants, 3h de classe par groupe. Entre les 'b', les 'v', les 'ch' et les 'j', grands problèmes pour les hispanophones, et en plus les voyelles nasales (la phrase "un bon vin blanc chilien" regroupe le tout!) ... De commencer avec et répéter les phrases de base over and over again... de faire les premiers dialogues du manuel qui sont complètement non-authentiques (on ne repéterait jamais "bonjour" quatre fois dans un même dialogue!)... j'en ai un peu marre!

Et puis pour le dernier cours, de 19h à 21h30, j'étais déjà fatiguée avant d'y aller et ça, c'est pas cool pour enseigner. Parce que quand le prof n'est pas en forme, ça se ressent et du coup toute la classe manque d'énérgie! Surtout qu'il en faut de l'énérgie quand c'est des débutants en face et qu'ils sont tous là à te regarder avec de grands yeux, essayant de comprendre chaque nouveau mot qui sort de ta bouche... quand on doit mimer, gesticuler, répéter, expliquer chaque petite chose.

On peut pas se planquer au fond de la classe et baisser la tête quand on est prof...  même si on en a envie! On est acteur, devant sur la scène, avec tous les regards tournés sur nous...Il manque juste les applaudissements à la fin (mais les remerciements des élèves font l'affaire!) et le popcorn.
Enfin, pour cette semaine le rideau est tiré, le premièr acte est fini...en attendant le deuxième la semaine prochaine...!


0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

6/04/2007 - Les classes de cette semaine!

Semaine plutot légère niveau boulot car je ne suis pas allée à Traiguén (aux lycées) et je n'ai fait cours que dans une des universités...En plus, comme c'est la semana santa, demain vendredi est férié (mais de toute façon, je me suis débrouillée pour ne pas avoir de cours le vendredi!!) et aujourd'hui, jeudi, on a fini plus tôt pour que les étudiants puissent voyager et rentrer chez eux...

Ce fut quand meme une très bonne semaine et les trois classes que j'ai eues se sont super bien déroulées... Les étudiants étaient nombreux (normal, c'etait la premiere semaine!), super motivés et super sympas! Etant donné mon espagnol moyen-moyen, et le fait qu'eux ils ne parlent pas encore français, ils ont été très patients et on a bien rigolé en essayant de se faire comprendre! La majorité des étudiant sont en troisième année de fac et ont donc 21, 22 ou 23 ans, d'autres sont plus grands...
Ils ont donc bien joué le jeu quand je leur ai fait réciter l'alphabet et compter jusqu'à vingt...des choses chiants à la base mais qui se sont bien passées car ils essayaient vraiment de bien prononcer! On s'est bien amusé avec le "u", le "q", le "r", le "b"... et les voyelles en général. Les répétitions des voyelles - a, e, i, o, u - m'ont fait penser à la scène finale de La Cantatrice Chauve d'Ionescu, où celles-ci se mêlent avec d'autres absurdités!
Quelques étudiants étaient tellement motivés qu'ils ont assisté à plusieurs classes (alors que normalement c'est une par semaine!)... Très bonne ambiance, j'espère que ça continuera ainsi!

Car c'est des cours comme ça qui donnent envie d'enseigner! Je suis rentrée de ces cours contente de moi et contente d'être "prof", de pouvoir faire passer ces choses dans une bonne ambiance et avec le sourire...



3 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

29/03/2007 - La langue française au Chili!

Hello à tous!
Je reviens vous donner des nouvelles de ma semaine jusqu'à présent. Depuis lundi je m'occupe du planning des cours de français que je vais donner à partir de la semaine prochaine, dans deux universités (la Catolica y la Universidad de la Frontera, dite UFRO), l'Alliance Française de Temuco et deux collèges (ou liceos ici!) dans une petite ville (perso je dirai village mais apparement les habitants le prendraient mal!) à 2h d'ici, Traiguén.
Dans les facs, je vais enseigner à des groupes de 25 étudiants, normalement à partir de leur 3è année d'études. A la Catolica j'ai 3 groupes (donc 75 apprenants) et à l'UFRO 2 (50 places)... Seulement, comme les cours de français sont gratuits, que le français à une réputation d'être une langue facile à apprendre étant donné sa "ressemblance" à l'espagnol et que c'est aussi la langue attirante du pays lointain (et idéalisé) de la France ben, il ya plein d'étudiants qui veulent l'apprendre! Et quand je dis plein, pour vous donner une idée, à l'UFRO, pour 50 places, plus de 300 personnes ont rempli les fiches d'inscription!! Résultat: je dois "sélectionner" les étudiants!!!! Sélectionner à partir de quoi, je ne sais pas trop... leurs motivations (ils ont tous écrit une paragraphe sur les raisons pour lesquelles ils veulent suivre les cours), leur moyenne...c'est à peu près tout ce que j'ai (et il faut dire que les motivations sont tous les mêmes, et pas très originales!) Donc j'essaye de faire un mélange plus ou moins égal garçons/filles, les différents carreras (ils viennent tous d'études différents!) ... J'aimerais bien pouvoir déchiffrer les écritures pour savoir lesquels de ces étudiants vont vraiment suivre les cours sérieusement... parce que, ce qu'il faut savoir, c'est que, le semestre dernier, pour 50 élèves inscrits au début, seulement 6 ou 7 restaient à la fin! Ma mission en tant que prof: GARDER MES ELEVES!! Faire des cours tellement motivants et passionants (ha!) qu'ils voudront rester jusqu'au bout!
Tout ça pour dire que la langue française attire bien les jeunes chiliens...

Aujourd'hui, autre expérience rigolote...je suis donc allée à Traiguén rencontrer les profs de français des collèges.
Premier défi, pour commencer la journée, trouver la bonne station de bus!! Parce qu'à Temuco, il y a une bonne dizaine de stations! bus internationaux, nationaux, régionaux, locaux, ruraux... etc etc!! Je me suis un peu perdue mais finalement, j'ai trouvé les bus Llaima (que moi j'avais compris comme Jaime, c'est peut etre pour ça que personne savait me donner de directions!) et je suis montée dans le bus pour Traiguén.
Bon, je vous ai déjà dit qu'à Temuco, les touristes ne courent pas les rues mais aujourd'hui, je me suis vraiment sentie étrangère!! Dans le bus, principalement des paysans, toujours avec leurs bons fruits et légumes, des femmes mapuches en "costume" traditionnelle, ça parlait vite et fort et je comprends quasiment rien...je me suis fait toute petite et j'ai écouté/regardé...
Les bus ici sont très efficaces, confortables... je suis comme un enfant, collé à la fenêtre, les yeux grands ouverts pour voir défiler les paysages! La neuvième région est très vert avec beaucoup d'agriculture, des collines, des prés... Il y a pleins d'espèces d'oiseaux que je n'ai jamais vu qui semblent manger dans les prés...  On est passé par la ville de Victoria avant de quitter la Panamericana (la grande route centrale qui traverse le Chili) et se diriger vers Traiguén. En Mapuche, le nom veut dire "eau qui tombe" parce que le village se trouve dans un creux et il paraît que dans les bois qui l'entourent il y a plein de petites cascades... En descendant du bus et en marchant jusqu'au premier collège, un calme impressionant...Il faisait beau, les rues étaient vides, pas un bruit!! Ca change de Temuco (que je ne vous ai pas encore vraiment décrit!! Ca viendra!)!
Et dans le premier collège je suis acceuilli par Nancy, la prof de français qui est super contente de me voir et de pouvoir parler français (c'est rare que des francophones passent dans le coin ces jours-ci)!! Alors, vous pourrez vous demander pourquoi  tous les collèges de Traiguén (3 en total), ville paumée dans la neuvième région du Chili, enseignent le français... Moi je me suis demandée! Et en fait, la ville a une relation assez particulière avec le français... figurez-vous, c'est à Traiguén qu'a été construite la première Alliance Française du Chili!!! Pour l'histoire, la ville a été fondée en 1878 en tant que ville faisant partie d'une ligne de défense établit pour essayer de "pacifier" (je sais pas si ca se dit!) la région de l'Araucanie (les Mapuches ont toujours défendu leurs territoires... ). Après de maints combats entre indiens et "envahisseurs", la région a finalement été incoroprée à la République du Chili en 1883. Appellé le "territoire de colonisation", il fallut peupler cette zone plutôt isolée et non-exploitée... A qui on fait appel? Aux bons européens, a qui on payait le voyage et on donnait du terrain, une paire de boeufs, une charrue (j'interromps pour dire que hier à Temuco j'ai vu des boeufs tirer une charrue!! si, si!!), des outils, planches, clous etc., de quoi se construire une nouvelle maison (de style donc européenne!). A Traiguén même le nombre de colons français était important et en 1891 ils construisirent une école française dont le directeur décida de s'affilier à l'Alliance Française de Paris, tout nouveau, datant de 1883. Depuis cette première école française, il y en a eu d'autres... les 2 professeurs de français avec lesquels je vais travailler était à l'école de l'AF, et aujourd'hui, le nom existe encore, même si les cours sont maintenant en espagnol (mais on enseigne encore le francais).
Et c'est donc pour ça que les collèges de Traiguén se sentent attachés au français et que les enseignants défendent cette langue vivement (contre l'anglais comme toujours... ah la la!). Avec Nancy donc et encore plus avec Armando, j'ai beaucoup discuté, corrigé, rigolé aujourd'hui... ça m'a fait très très plaisir de découvrir deux enseignants de français tellement dynamiques et passionnés pour le français (même si leurs repères culturels datent un peu... Armando m'a chanté du Joe Dassin, Mireille Matthieu...moi je connaissais pas!) Et tout ça sans connaitre la France! (Armando a passé quelques semaines à Paris). Impressionant! Je serai contente de travailler là bas avec eux, même si ca ne sera qu'une fois tous les 15 jours et que je doute que les élèves soient aussi motivés que leurs profs (aujourd'hui ils semblaient me considérer plus comme une curiosité qu'autre chose... quelqu'un qui ne venait pas du village, euh pardon de la ville!).

Bon, je crois que j'ai assez parlé pour aujourd'hui! Je suis bien crevée après cette longue journée agréable (je vous ai pas raconté mais j'ai aussi mangé authentique aujourd'hui, avec Armando qui mange chaque midi chez une dame qui fait à manger pour plein de gens...j'ai pas trop compris comment ça marchait mais c'était super bon... petite salade avocat (toujours), coriandre, laitue, thon suivi d'un plat bien costaud avec plein de viandes différents et plein de légumes... du pain fait maison et des peches au sirop fait maison en dessert! par contre, ils accompagnent ça avec du fanta!! C'est pas un pays de vins le Chili?!...ça aurait mieux accompagné!!)...

Gros bisous à tous et à bientôt! xxxxx
PS Merci pour les mails et les commentaires! Ca fait super plaisir de savoir que vous suivez!


3 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

Qui suis-je ?

Un stage à l'étranger? L'opportunité de voyager, de découvrir, de voir un autre bout de la planète... L'histoire d'une étudiante de FLE et son stage de fin de Master 2 dans le sud du Chili!
The WeatherPixie
«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

Anecdotes
Mes promenades au Chili!
Les cours de français
La vie à Temuco
G comme gastronomie!
Le départ et l'arrivée

Menu

Accueil
Voir mon profil
Album photos
Archives
Amis

Liens amis

Mes amis

arghira