Quatre mois de découverte et d'enseignement de FLE au Chili!

6/05/2007 - Long weekend dans la région des lacs, des volcans, des nuages et...du kuchen! Jour 3

Lundi, on se lève tôt car on a prévu de prendre le bus pour le Parque nacional Vicente Perez Rosales (premier parc national du Chili, crée en 1926) ... Mais en voulant se renseigner d'abord sur la practicabilité des sentiers, on perd pas mal de temps (on doit aussi acheter de belles chaussures de marche pour Adriana!!) et finalement on part en  bus vers 12h pour Ensanada, petit village au bout du lac Llanquihue et entrée du parc national... (malheureusement on n'ira pas jusqu'au lac Todos los Santos).

Ensanada est aussi le village le plus près du volcan Osorno, sauf que ce jour là, Monsieur le volcan ne quittera pas sa couette de nuages et nous en verront que la base (qu'est-ce que c'est frustrant!)!!!


Après un passage chez le garde forestier qui nous indique le chemin et nous mets en garde contre les pumas () on part sur la route pour rejoindre le sentier 'El Solitario' 5km plus loin. Vous remarquerez sur les photos que l'on n'était pas seules mais accompagnés de deux perros qui nous ont collés dès notre arrivée à Ensanada! Bon, je ne vous ai pas encore racontés les perros ici (article en cours!) mais il n'est pas rare de se faire suivre par des chiens, en plus ou moins bonne forme... Nos deux premiers compagnons ne nous embêtaient pas plus que ça mais, en passant devant une maison, un troisième chien arrive, gros et bavant... il semble plus interessé par les autres chiens que par nous mais ses grognements et son air énervé nous stresse un petit peu... On fera donc quelques kilomètres en essayant d'éviter les trois chiens qui couraient entre nos jambes. En plus, comme on sait tous que les chiens ressentent la peur, on essaye de faire semblant de ne pas avoir peur!!! Ha ha!

Finalement, un peu désesperées, on arrête une voiture sur la route (la seule qu'on a vu) pour leur demander conseils... Les quatre chiliens dans la voiture trouvent ça bien drôle quand je leur dis que nous, ce n'est pas les pumas qui nous font peur mais les chiens!! Ils s'occupent de dégager les chiens (à lancée de pierres et coups de bâtons dans l'air) et nous laissent leur bâton au cas où!!! On continue sur la route avec le volcan devant nous,  sous la pluie, munies de notre baton! On croise des locaux qui ont l'air de se demander ce que foutent ces trois étrangères au milieu de nulle part, sous la pluie!!


Finalement on arrive au sentier et on quitte le goudron pour un sentier en cailloux noirs et rouges (on est quand même sur les flancs du volcan!)... Sous les arbres on est un peu protégées de la pluie... C'est bien sympa! La nature et le temps nous offrent un moment de répit pour pique-niquer, face à un paysage mystérieux et magnifique...


Une petite photo de groupe...



Et c'est reparti!


Le garde nous avait prévenu qu'il y avait un endroit du sentier où la direction n'était pas claire... Effectivement, en sortant de la forêt, on se retrouve dans un paysage lunaire et désolé, ancienne coulée de lave on imagine!!

Ici, des fleches rouges sur les pierres indiquent le chemin à suivre... heureusement, il n'y a pas de brouillard et on peut les aperçevoir!

Sous la pluie battante (toujours!) on reste en admiration devant le volcan qui semble se découvrir peu à peu... mais pas complètement!


On rejoint la forêt de l'autre côté de la coulée de lave (qui daterait des années 1880!). Un panneau 'Peligro' à un moment donné nous fait remarquer une autre "rivière" résultant d'éruption de volcan... elle est vide ce jour-là mais il paraît qu'elle se remplit d'eau au moment de la fonte des neiges... des paysages impressionants!
 

Arrivée au bout du sentier (de 6km) on retrouve la route et on la suit un petit peu pour arriver aux Saltos de Petrohue: d'impressionantes cascades où l'eau est d'une couleur enchantée...



 
 Malheureusement, la nuit commence à tomber et on doit faire vite pour avoir le dernier bus pour Puerto Varas!

On rentre donc bien trempées mais contentes de notre journée... on terminera avec de trop bons emapanadas al horno (au four, pas frit) et.... notre dernière part du kuchen!!! Eh oui, le lendemain, on repartait à Temuco dans le bus de 8h50...

1 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

5/05/2007 - Long weekend dans la région des lacs, des volcans, des nuages et...du kuchen! Jour 2

Réveil un peu tardif dimanche matin... On part de la cabane avec nos affaires pour aller voir les ruines d'un fort espagnol à Niebla, petit village situé sur l'embouchure de rivière et mer. Le trajet de 20 minutes en micro (vieux bus!) est très agréable, on est entouré de rivières et de beaux paysages! (On passe devant la brasserie Kunstmann, autre influence allemande, qu'on n'a malheureusment pas eu le temps de visiter!)   

En arrivant à Niebla, notre premier arrêt est aux stands d'artisanant situés devant le fort... de beaux bijoux et..... de supers PANTOUFLES en laine!!! Ha ha!! Etant donné que je cherche des pantoufles depuis que je suis à Temuco, j'ai pas hésité longtemps!!! Me voilà donc  équipée pour la vie dans une maison en bois à Temuco:


Je suis trop trop bien dedans!!! Baaaaa!!!

On visite quand même le fort... il ne reste pas grand chose en fait, mais un petit musée (Adriana tombe amoureuse d'un colon espagnol aux beaux cheveux blonds qui regarde d'un air rêveur par la fenêtre... je précise que c'était un mannequin! ) et de belles vues sur la mer et le phare (même si les nuages gachent un peu!):


 




 Après Niebla, on reprend le bus en direction du lac Llanquihue, jusqu'au petit village de Frutillar. Après 2h30 de voyage sur la Panaméricaine (l'autoroute qui traverse le pays dans sa longueur), le chauffeur du bus vient nous réveiller et nous dire qu'on est arrivé à Frutillar... On descend du bus un peu dans les vapes, et au bord de l'autoroute!! Comme seule consigne, traverser la passerelle... ok... sauf que de l'autre côté de la passerelle on est toujours aussi perdu! No mans land complet! Finalement on trouve un collectivo qui nous amène au lac!

Alors, normalement, le lac Llanquihue est dominé par l'impressionant volcan Osorno... sauf que ce jour là, les nuages ne nous permettent même pas de deviner l'emplacement du volcan! Après s'être balladées le long de la plage noire en admirant les belles maisons (de style allemande!):
 

...on se refugie dans un café  avec vue sur le lac et comme musique des slows allemands! C'est à Frutillar que l'on commence à comprendre l'importance de las once dans ce coin du pays... quasiment chaque maison/hotel/café/magasin propose des once allemand (un truc assez costaud: thé/café, pain maison avec des "spreads" à l'oeuf, poisson, et autres, beurre-confi, biscuits, et bien sur, une part de kuchen!)... On n'est pas assez courageuse et on en reste au kuchen et autres pies!!!


Après s'être rechauffées on cherche à se rendre à une autre ville sur le lac, plus au sud: Puerto Varas. Seulement le dimanche soir, les bus sont rares et on attend pas mal avant de monter dans le bon bus! Du coup, on arrive à Puerto Varas de noche et on cherche notre hostal, reservé par téléphone dans l'aprem. Petite frayeur quand on le trouve, de l'extérieur l'hostel ressemble à une maison hantée!!! Mais une fois dedans, on découvre une superbe hostel, énorme, avec plein de petits recoins, de salons aux styles différents, de détails atypiques, une cuisine avec table de ping-pong, des fleches pour guider vers les chambres et la récéption (y avait vraiment de quoi se perdre!!)... Bref, si un jour vous passez par Puerto Varas (on ne sait jamais! ;)), passez une nuit ou deux à l'Hospedaje Ellenhaus !!! (seul défaut à signaler, la presence d'eau chaude n'est pas assurée!)



Une petite partie de ping-pong et on ressort manger, une adresse dans le guide, super bonne qualité: empanadas, soupe et churrasco trop bon (steak sandwich!)... et en dessert... vous pouvez deviner?!!! Eh oui... du KUCHEN!!!
Ha ha!!!

Bien nourries, on rentre se coucher, et après une petite lecture collective de nos "bibles", dodo sous de bonnes couettes douillettes!!




2 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

3/05/2007 - Long weekend dans la région des lacs, des volcans, des nuages et...du kuchen! Jour 1

Après ce long weekend fort agréable dans la compagnie d'Adriana et Pauline, je viens vous montrer quelques petites photos et raconter nos aventures!

Tout commence donc samedi matin quand on s'est retrouvée toutes les 3 à la gare routière de Valdivia. Arrivée en première, j'ai pu remarquer le nombre impressionant de bus qui arrivaient et qui repartaient de la gare... les bus fonctionnent vraiment bien ici!
Une fois ensemble on passe à l'office de tourisme pour trouver un endroit où poser nos affaires et passer la nuit... On tombe sur le Villa Beauchef et on prend une petite "cabane" (mini appart avec deux chambres, petit salon, cuisine, sdb) ... Un des grands avantages de cette cabane: les animaux domestiques sont fournis avec, ces petits chats trop mignooooons!! (J'ai un peu craqué pour le petit noir et marron!):

 
(Et y en avait plein d'autres encore!!)

Sans sac à dos et munies de notre guide Lonely Planet et de la liste de "choses à voir à Valdivia" établie par Marcelo un des propriétaires de la chambre d'Adriana qui adooooooore Valdivia, on est donc partie se promener au centre ville... Sauf qu'on a quand même réussi à contourner tout le centre ville dans notre promenade (ça vous donne une idée de la taille du centre de Valdivia, c'est pas énorme!!)!
Demi-tour et on tombe sur une des attractions principales de Valdivia: la Feria Fluvial, un très joli marché situé au bord de la rivière où l'on trouve les marchands de poissons et de fruits de mer côté rivière (plus frais que ça c'est pas possible!):


Et marchands de fruits, légumes, fromages etc de l'autre côté:       

(ici, les petits fruits rouges ce sont des murtas, petites baies rouges de la région, aussi châtaignes et fromages... et derrière, sur le stand à côté, on aperçoit des trucs secs enroulés: ce sont des algues bizarres que Pauline a gouté, des cochayuyo, un mélange entre plastique et papier il paraît! miam miam! )
Et puis des fleurs...


Un petit marché bien vivant et coloré!
Autre particularité de ce marché... derrière les vendeurs de poissons, ces bêtes féroces attendent que l'on leur lance les restes de poissons:
 


En effet on leur a aménagé de petites plateformes derrière les stands où ils attendent toute la journée à se faire photographier par les touristes (euh...nous!)! Derrière des barrières car il parait que nos amis les lobos de mar peuvent être dangereux!                         

Après le marché fluvial, petite ballade le long de la rivière et pause photo
 

Ensuite, on trouve le mercado central et ces vendeurs de souvenirs en bois... Perso, je préfère le marché de Temuco! ;) Notre faim nous dirige vers un petit resto autour du marché (on avait le choix, y en a plein... et en plus "manger du poisson dans un resto du mercado central" figurait sur la liste de Marcelo!). Du bon poisson pour Adriana et Pauline et pour moi... du pain sec!  (j'avais fait une overdose d'avocat la veille au soir et du coup, petite indigestion! Typical!)

Comme vous avez remarqué, Valdivia est une ville sur une rivière... trois rivières en fait: le Calle Calle, le Cau Cau et le Cruces. Et qui dit croisement de rivières dit île: l'Isla Teja! Après manger, direction l'île où se trouvent entre autres le musée historique et archéologique de Valdivia (que le Lonely décrit comme "l'un des meilleurs du Chili"...hum!), et aussi le campus de l'Université de Valdivia, dans un beau cadre verdoyant...

En traversant le pont, on profite du beau soleil pour prendre des photos :



Vue sur le centre de Valdivia ... On voit la cathédrale de la ville qui dépasse qui se trouve sur la place de la République (place un petit peu décevante!) :
                       




Sur l'île donc, deux musées, tous deux dans de jolis batiments "de style allemand" ... je ne sais pas exactement ce que définit l'architecture allemande mais voici les deux maisons!
 

Après être passé par le premier musée en pensant que c'était celui que l'on voulait visiter (on n'a pas dû être les seules à faire cette erreur, le deuxième musée est juste un peu plus loin sur le chemin!) on visite le musée historique: au premier étage des salles décorées comme au temps des premiers colons allemands (moyennement intéressant!) et à l'étage une collection d'objets plus anciens, surtout d'objets mapuche. Des bijoux et des objets décoratifs en argent, des tissus et aussi ces petits bonhommes rigolos:

Le musée est interessant mais sa réputation  semble un peu exagérée!

On repart trouver la fac et le jardin botanique qui se situe derrière. Sous le soleil et les arbres aux belles feuilles multicolores, on profite de l'automne comme on l'aime!

 
Et toutes les trois!


Après ce bon moment de détente et d'air frais, notre envie de goûter au kuchen nous mène dans le café Hausmann, fortement loué dans le guide! Un petit café allemend où nous devons affronter pour la première fois du weekend le dur défi du choix du kuchen!!!! Nez collés contre la vitrine, on choisi chacune sa part: manzana (pomme), durazno (pêche) et nueza (noix), si ma mémoire est bonne!
Ca donne ça: (mmm!!!!)


Ensuite, on part se renseigner sur le prix d'un tour en bateau pour le lendemain pour remonter la rivière et aller voir des forts espagnols stratégiquement placés à l'embouchure des rivières et la mer... Mais c'est cher donc on laisse tomber l'idée, on prendra d'autres moyens de transport!

Autre chose sur la liste de Marcelo: voir la fabrication de chocolats au café Entrelagos... comme il commence à faire tard et que l'on ne veut pas louper ce spectacle, on se dirige vers la chocolaterie malgré le fait que l'on vient juste de finir nos kuchens!!!
Arrivées à Entrelagos, il est quand même trop tard pour voir la fabrication des chocolats, on ne peut alors que saliver devant le résultat final!!:

Ceux qui nous connaissent peuvent imaginer que nous n'étions pas insensibles à tous ces chocolats! On n'a pas pu résister: un sac de 100g de chocolats choisis un par un!! Ha ha!! Dégustation de chocolats (pas facile de diviser chaque chocolat en trois!) sur un banc au bord de la rivière pendant que le soleil se couche...


Et puis, histoire de pouvoir cocher une dernière chose sur la liste des "choses à voir", on trouve une des "torreons" de la ville, datant du 17e siècle ... hum!!!


On rentre retrouver les chats et notre "cabane", petite pause avant de ressortir faire quelques petites courses. Alors, qu'est-ce qu'on va manger ce soir? Pâtes, charcuterie, sauce tomate... ok! Demain matin? Pain et confiture (Adriana nous rassure qu'elle mange un pot de confi en deux jours donc à trois c'est rien!!)... Et puis on fait l'erreur de passer par le rayon biscuits et je me rends compte avec un certain soulagement que je ne suis pas la seule à être accro aux biscuits Costa!!! Du coup, chacun choisit son paquet de biscuits et on repart contente avec notre dose de sucre et chocolat (euh oui, les kuchens et les chocolats c'était il y a quelques heures!!)! Ah la la!

Pâtes au menu en regardant les infos sur TV5 (ben ça fait du bien des fois du français!)... Je laisse mon assiette avec quelques restes dehors en esperant que mon petit chat noir et brun viendra manger... mais ça attire d'autres chats que je ne connais pas!!! (pas grave, c'était un magnifique chat tout gris!) Après manger, on s'installe sous la couverture pour regarder un film sur TV5...tranquille! Et puis dodo!


0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

28/04/2007 - Le plan du weekend!

Coucou!

Ce weekend, nous profitons du lundi "sandwich" et du long weekend pour découvrir d'autres coins du Chili! Pour ceux qui suivent sur la carte, demain matin, bus à 6h direction Valdivia, une ville entourée de rivières dont les chiliens ne disent que du bien.... J'y retrouve Adriana, de Valpo et aussi Pauline, autre assistante de FLE, de Santiago...

2 nuits à Valdivia et lundi on part plus dans le sud, à Puerto Varas, en passant par Frutillar, tous deux sur le lac Llanquihue... d'autres lacs, d'autres volcans! J'adore! Si on a le temps mardi, on fera un petit tour dans le parc national Vicente Perez Rosales, autour du lac Todos los Santos....

Dans toutes ces villes il parait que l'architecture et la gastronomie a une forte influence allemande... je vais en profiter pour manger un max de kuchen et boire de la bonne bière!! Que bien!

Bon weekend à tous! Et je reviens vite pour vous raconter tout ça!
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx



0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

17/04/2007 - Raisons pour lesquelles je dois retourner à Valpo!

Alors, vu qu'on a changé nos plans pour aller au festival le dimanche, il me reste encore plein de choses que je voulais voir et faire à Valpo. Je me fais donc une petite liste pour ne pas oublier la prochaine fois!
- monter à el cerro Bellavista et "visiter" le musée à ciel ouvert...d'autres peintures murales
- continuer sur la colline pour aller voir une des maisons de Neruda, la Sebastiana
- visiter el cerro la carcel et voir comment un prison peut être transformé en centre culturel
- prendre l'ascensor Artilleria, tout au bout de la ville pour avoir une belle vue de la baie
- voir des plages!!!! Aller à Vina...  
- goûter à una chorillana au Casino Royal Cruz, un espèce de plat enorme avec porc épicé, oignons, oeufs et frites!! (dans mon guide on me dit que ce n'est pas pour les estomacs sensibles!)
- retrouver le soleil!!!!!!
- et encore plein de choses ......!

Rajoutez des choses si vous connaissez!!

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

16/04/2007 - Weekend en couleurs et en musiques!! Jour 2

Après quelques heures de sommeil donc, on se lève pour prendre le bus direction Santiago! No souci! On arrive à l'hippodrome de Santiago juste à l'heure où ouvrent les portes et on rejoint la longue queue avec tous les jeunes chiliens venus voir leurs groupes préférés (Attaque 77, Divididos et Chancho en Piedra figurent parmi les groupes les plus présents sur les T-shirts!). Ambiance festival, les gens foncent quand ils entendent les premières notes de concerts...!

Ce festival est donc sponsorisé par les bières Cristal, d'énormes cannettes gonflables marquent l'entrée... quelque peu ironique car il n'y a aucune vente de bière ou autre alcool sur le site! ...Ca a ces avantages et ces inconvénients! :)
Le site est composé de trois scènes: la blanche, la plus "alternative", où les groupes jouent entre 15 et 20 minutes... (ma scène "préférée!")




La verte, où jouent "les classiques", (enfin, j'ai l'impression!):


et la jaune...aussi les têtes d'affiche... pas de photos!

Pour ceux qui pourraient éventuellement connaître quelques uns de ces groupes, je mets le programme! :


Comme toujours dans les festivals, on passent de scène en scène en suivant les bons sons... sans faire trop attention à qui était qui... enfin, j'essayais de retenir mais je ne me souviens pas finalement!
Au total, du rock (évidemment) mais aussi du funk, du ska, du hip-hop, un tout petit peu de reggae... et tout ça en espagnol! D'ailleurs, si j'ai bien compris, plusieurs groupes revendiquaient le fait qu'ils ne chantaient qu'en espagnol  et qu'ils en étaient fiers.... un peu bizarre alors que le dernier acte était le groupe anglais Keane, on ne peut plus pop et plus anglais!!  
Autres impressions: - il faisait super chaud en arrivant à midi et le soleil tapait très fort...faute de crème solaire et de casquette, on se protégaient comme on pouvait (mais on a quand même fini la journée bien rouge... ça me fera mon bronzage jusqu'à mon retour à Nice!) :

- un public assez jeune, une bonne ambiance :)
-  un problème d'organisation niveau bouffe et boissons, cad, pas assez à manger ni à boire...les gens avaient tellement faim/soif qu'ils arretaient les personnes qui apportaient les produits aux stands et achetaient tout avant que ca n'arrive sur le site! du coup, les vendeurs en ont profité pour hausser les prix illégalement.....
- pas beaucoup de stands et d'autres choses à faire/voir...

Je me contredis tout de suite en parlant de deux "extras" qui nous ont bien plus... premièrement, du hip-hop et  breakdance devant une peinture/mosaïque faite en direct...

Et deuxièment, ces clowns et leur jonglage et monocylcles...

Si vous regardez bien, vous verrez que les deux clowns du fond à droite, semblent avoir vu quelque chose dans notre direction.... effectivement, c'était nous qu'ils avaient remarqués! Ils se sont préciptés vers nous en disant qu'on allait "hacer une acrobacia"! Ha ha!! En fait, il s'agissait de se mettre debout sur leurs épaules!!! Easier said than done... il fallait une bonne équilibre (que je n'ai pas!)! Les preuves de nos acrobaties restent à venir car c'est Vincent qui a pris les photos du sol... je les attends impatiemment!!!!

En général la musique était bonne et l'ambiance aussi... qu'est-ce que ça fait du bien de retrouver cette ambiance de festival!! de danser pieds nus dans l'herbe, d'entendre de la musique dans tous les sens... j'adore!!!
J'ai donc passé une super journée dans la compagnie d'Adriana et Vincent... on a du partir avant la fin par peur qu'Adriana ne loupe le dernier bus pour Valpo. C'est dûr de partir quand ça joue encore (surtout que le groupe qu'on quittait était bon et que je voulais voir los Jaivas, seul groupe dont il me semble avoir entendu parler!!) ... On est à la gare à l'heure pour Adriana. Avec Vincent un petit completo/frites avant de prendre nos bus respectifs, au nord et au sud.... du déjà vu! Je dormais avant que le bus ne quitte la station! Et je me suis réveilléé qu'une fois arrivé vers Temuco...!
Ca fait un mois qu'on est ici......................................................... !

Je viens rajouter les photos prises du sol par Vicente pendant qu'Adriana et moi luttions pour trouver notre équilibre et nous mettre debout sur les épaules de nos charmants clowns!!! Malheureusement, on ne voit pas bien les efforts d'Adriana, elle en profite donc pour dire que l'exercice était facile pour elle, qu'elle se tenait bien debout.......
Voici la première étape:  

Et la suite, plus ou moins réussie!!!! : (et non , je ne m'agrippe pas à Adriana! ma main est légèrement posée pour assurer ma survie! c'est l'instinct!! ha ha)
    


Comme on l'a pas beaucoup vu sur les autres, voici Adriana et son clown! (notez derrière mon regard consterné pendant que M le clown m'explique ce qui va se passer!!!)


Et toutes les deux, souriantes... qu'est-ce que c'est dur d'être assistante de FLE!!!




0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

16/04/2007 - Weekend en couleurs et en musiques!! Jour 1

De retour à Temuco, je continue le récit de ce weekend, plein de coups du destin, de rencontres, de surprises, de COULEURS, de MUSIQUES et de SOLEIL!!

D'abord, quelques photos des rues dans lesquelles je me suis promené vendredi, ces murailles qui sortent tellement de l'ordinaire et qui rendent le béton vivant ...
Les rues des cerro allegre et cerro concepcion (pas toujours facile de savoir sur lequel on se trouve étant donné leur proximité!):
couleurs et collines...


couleurs et mer...


la maison bleue d'Adriana...(à gauche)


Les murs...



chats...


(et autres objets peints!...)


Les vues desde los miradors...
(les collines...)


collines et moi!







La baie...

Avec Adriana nous avons passé vendredi soir de façon très sympathique dans la compagnie d'une groupe de danse traditionnelle qui faisait une petite fête: musique, pisco et grignotage!
Le lendemain matin (samedi), après un long petit déjeuner et discussion avec les proprios sur les différences nord/sud du pays (eux ce sont des amoureux du sud et de sa verdure, comparé au béton de Valpo) encore grand soleil, on en profite pour se balader dans les rues de nouveau et rencontrer d'autres drôles d'oiseaux...


l'artiste lui-même:

de quoi s'envoler...


Sur le paseo yougoslavo, la belle architecture du palais Barburizza:


On prend ensuite el ascensor el perral pour descendre vers le port... Adriana n'a qu'à moitié confiance!

On arrive au monument à los héroes de Iquique et je retrouve celui qui a donné son nom à ma rue à Temuco (yes, I live in a Prat Road!!) :


Ensuite, direction le port pour accomplir la deuxième chose sur ma liste de "choses à faire à Valparaiso" selon Matias (la première c'était de me promener dans les cerros, trop facile!): un paseo en lancha, un tour en petit bateau dans le port!
On prend un collectivo, et en attendant que le bateau se remplisse, je vois une tête familière qui s'approche pour prendre le même bateau... c'est Vincent, l'assistant de La Serena (dont la maman a apparement trouvé mon blog! Un petit coucou à la maman de Vincent! )! Drôle de coïncidence quand même!

On discute de nos expériences tout en admirant les vues de Valpo desde la mer:

Et, juste au moment où Vincent nous dit que ces eaux sont habités par des lobos de mar (loup de mer), on voit une petite tête qui dépasse et qui nous regarde curieusement. Il ne restera pas assez longtemps pour que l'on prenne sa photo.... par contre, un peu plus loin, ces potes se reposent sur un bateau et eux, ils sont pas pressés... !


D'un côté la ville, de l'autre, le grand bleu...

Malheureusement, le port de Valparaiso contient plus de bateaux de guerre que de voiliers...

Après notre voyage en mer, on retrouve terre ferme avec une autre mission surprise qui ne figurait pas sur la liste de "choses à faire"... En fait, si Vincent est venu dans le coin ce weekend ce n'est pas par pure chance mais parce que dimanche, un événement particulier à lieu à Santiago... "le plus grand" festival de rock de l'Amérique du Sud, le festival Vive Latino!
Sur un jour, de midi à minuit, ce festival réunit groupes venues principalement du Chili et de pays voisins sur l'hippodrome de Santiago! Comment résister à l'opportunité de voir ça?!...même en ne connaissant aucun des groupes présentés! (voir le programme plus loin!)
Avec Adriana nous sommes donc parties à la recherche de billets, que nous avons trouvé et acheté, ainsi que les billets de bus! Rock on!

Dans la soirée on retrouve Vincent au Color café, un petit café tout cool qui reflète bien l'ambiance bohème qui règne sur les deux collines concepcion et allegre... entre thé, jus de fruit et kuchen (mmm!), on trouve cette photo dans le journal:

Ha ha! Nos amis les loups de mer auraient envahis la ville!


On descend en ville pour trouver un petit bar sympa... je retiens le nom du bar conseillé par Matias : La piedra feliz, mais j'ai oublié l'adresse! On se promène dans les rues un peu à la touriste, quand on croise le chemin une fois, deux fois, trois fois d'un couple marchant dans notre direction... on leur demande s'ils ne connaissent pas un bar sympa et il nous répondent qu'ils en cherchent un! La rencontre se fait tout naturellement, on continuera notre promenade ensemble! En plus, ils ont aussi en tête la Piedra Feliz mais ça n'ouvre qu'à 22h... On a le temps de boire un verre (ou deux!) et on rentre dans un club de salsa! Notre ami colombien apprécie tout particulièrement le lieu, se sentant como en casa! Après un pisco sour, avec la musique qui joue, il ne tient plus en place... Adriana cède aux invitations et prend la piste de dance (à côté des toilettes pour être hors vue!) Ne connaissant nada de nada à la salsa je préfère regarder les couples qui tournent et qui s'enlacent avec aisance! Mais quand commence les "cours" de salsa, le prof devant et tout le monde en lignes derrière lui, je n'ai plus le choix!... au milieu de la foule, je ferai mes premiers pas! Ha ha!!
Plus tard que prévu mais encore motivé , on va ensuite à la Piedra Feliz où on découvrira divers univers musicaux... D'abord, on fait une pause dans la salle tango, impressionant et imposant après les rythmes dansantes de la salsa... les couples dansent joue à joue dans le plus grand sérieux...on observe et on écoute la belle voix plaintive de la chanteuse.
Dans la grande salle du bar joue un autre groupe, une musique un peu tzigane si je ne me trompe...
Et, toujours au même étage, encore de la salsa! Ce bar est très agréable, une déco originale et de la bonne musique...
Cependant, après avoir observé toutes ces belles dances "officielles", on a comme l'envie de se défouler "à l'européenne" et on cède à l'appel de la disco qui se trouve au sous-sol... Ici, chilien, colombien, français, roumain, anglais (et les mélanges!)... on connaît tous!

Vers 2h du matin, le fait d'avoir un bus à 9h, nous incite à remonter notre chère colline à pied, le long des chiens dépressifs et suicidaires qui stationnent en plein milieu de la route en attendant la prochaine voiture! La nuit sera courte....

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

13/04/2007 - Live from the "happy hill", Valparaiso!

Hello!

Et oui, un autre weekend une autre destination! Après une semaine de pluie, de grisaille et de cours de français à Temuco je fais une petite virée plus au nord, à Valaraiso, Valpo pour les intimes, chez Matias (plus ou moins ;)!  

Après onze heures de bus (cout du billet: 80 francs!) j'ai retrouvé le soleil, les couleurs, la mer... il y a un petit air de vacances! Je suis tombée amoureuse de ces collines et de leurs maisons de toutes les couleurs, des peintures murales, des vues sur les autres collines environnantes, la vue sur la mer... et tout ça dans une ambiance paisible, créative, positive. Pour le moment je me suis balladée sur el cerro Concepcion et el cerro Alegre juste à coté, où habite Adriana, l'assistante de français ici qui m'acceuille gentiment dans "sa" belle maison bleue! Quelle chance de passer deux jours ici au coeur d'un des quartiers les plus colorés... ça change de Temuco qui, il faut le dire, est assez pauvre niveau architecture et aussi niveau "culture" et sorties...ici, les bars, les restos, les musées, les activités ne manquent pas! 

En arrivant ce matin à 9h, Adriana est venue me chercher et nous avons trouvé ensemble la fac où elle allait enseigner cet aprem. Après un tour vite fait de la fac, on est rentré chez elle (en transport publique car avec le sac ça grimpe dur dur!!). Ca fait du bien de discuter avec une autre assistante de français, de partager nos expériences et de voir comment ça se passe ailleurs... Adriana donne des cours dans 8 endroits différents à des étudiants de la fac, des lycées mais aussi à des profs de français et à des ... pompiers! Il parait que les pompiers de Valparaiso sont en contact avec les pompiers de Marseille et ils ont besoin du français pour communiquer (je me demande si les pompiers de Marseille apprennent l'espagnol!)! Donc elle travaille dur!  

Comme elle avait cours cet aprem je me suis promenée tranquilement autour et sur les collines... dans les petites ruelles, les petites places, c'était super! J'ai plein de photos à vous montrer en rentrant à Temuco lundi matin! Les gens n'ont pas l'air pressés ici dans les collines (ce n'est pas la même chose "en ville")...Il y a de la peinture, des couleurs de partout:  les peintures murales, sur le trottoir les directions sont écrites en peinture, même quelques arbres et autres objets ont pris des coups de pinceaux (preuves à venir!)... 

Des deux miradors j'ai eu ma première vue de la baie de Valparaiso... je suis impatiente d'aller découvrir les plages que je vois plus au loin vers Vina!   

Bref, je suis super contente de passer quelques jours ici, de profiter pour manger dans de bons restos, sortir dans les bars connus pour leur bonne ambiance, découvrir les ascenseurs et autres particularités de cette ville...

Je vous raconte tout ça lundi en rentrant! Bisous à tous ceux qui suivent! xxx

PS Matias, merci pour tes bons conseils, j'ai tout noté et on va aller découvrir tout ça avec ma copine qui ne connait pas encore! Merci :)


1 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

8/04/2007 - Paques à Pucon! Jour2

Après une bonne nuit et un petit déj avec le couple argentin, propriétaires du hostel, on est parti prendre le bus pour le parc Huerquehue... 1h30 de bus avec 45 minutes sur route non-goudronée qui nous a bien secoué! Dans le bus, seul Daniel semble être chilien... encore que des étrangers! Mais c'est pas grave, le parc est grand! :)
On monte dans les nuages, en espérant que le temps se dégagera...
Et effectivement, après avoir payé pour rentrer dans le parc (tarif chilien pour moi et non étranger car ma carte d'identité est en cours!), on arrive au premier lac, le Tinquilco , juste au moment où les nuages se retirent:

et le soleil sort:

Départ de randonnée donc ensoleillé, on rentre dans le parc même et on prend le sendero de los lagos qui nous emmenera a trois lacs: el lago chico, el lago verde et el lago del toro... si vous n'aimez pas les photos des lacs et d'arbres, ne lisez pas plus loin!!


Le chemin grimpe pas mal pendant un bon moment... (ça fait un moment que je n'ai pas fait de rando, je démarre doucement! ) Mais ça vaut le coup car dans les virages on a cette vue-ci:
N'est-ce pas magnifique?!!

En plus, le chemin est très agréable, la végétation est dense, il fait frais et ça sent bon! J'adore!

On passe quelques cascades (mais qui manquent un peu d'eau!), on parle espagnol, français, on rigole! Arrivée en haut de la montagne, la végétation change et on se retrouve dans une forêt d'araucarias, ces arbres nationaux qui ont une forme bien repérable!




Et c'est alors que commencent les lacs! D'abord le chico:

Une petite photo de moi (fatiguée) pour vous montrer que j'y étais bien!

On monte un peu plus pour arriver au deuxième lac, el lago verde, où on pique-nique devant ça:

Dans les arbres en face, les loros (perroquets!) discutent! Mais on ne les verra pas!

On continue le chemin pour arriver au lago del toro:


où on fera demi-tour pour reprendre la descente! Une fois en bas, une petite maison isolée offre des goûters, des petits plats, des boissons... j'en profite pour découvrir 2 nouvelles spécialités "chiliennes" (entre guillemets car le premier est allemand!): le kuchen (à la framboise! trop boooooooon!!) et ça:

Et ça c'est du 'mote con huesillos' , du blé avec des morceaux de pêches (je pense!) et un jus qui vient du fruit aussi (je pense!)....en tout cas, c'était délicieux!!!! Et super rafraichissant (et nourrissant!) après la balade!
En rentrant à Pucon, une dernière photo du volcan:

et on a repris le bus pour Temuco.... bien fatiguée après deux supers journées!!

2 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

8/04/2007 - Paques à Pucon! Jour1

Hola!
Je suis rentrée hier soir de Pucon, la tête (et l'appareil photo!) plein de lacs, de forêts et de volcans...le nom de région des lacs est, je confirme, bien mérité! Je viens partager quelques photos avec vous ici, j'essayerai de créer un album photo où placer les autres, sur ce blog ou ailleurs...

Je suis donc partie vendredi matin en bus pour Pucon, accompagné de Daniel, un étudiant de français qui a déjà passé 3 mois en France et qui parle très bien. Sachant que je partais toute seule, il a proposé de jouer le guide et de venir avec moi, super sympa! Comme il sait ce que c'est d'apprendre une langue étrangère il m'aide bien avec mon espagnol (enfin, mon chilien!) et moi vice versa pour le français!
Deux heures de bus Jac pour arriver à Pucon, en passant par Villarica. A partir de Villarica on longeait le lac du même nom et on voyait le volcan qui se rapprochait petit à petit...impressionant! Arrivée à Pucon, on fait un petit tour du centre ville et tout d'un coup je me sens moins étrangère... ca parle anglais (souvent avec accent américain ou australien) à
tous les coins de rue, allemand, et d'autres langues qu'on n'a pas su reconnaître!! Eh oui, nous voici dans LA ville touristique de la région, là ou viennent les étrangers en
recherche de "sensations fortes"... tout le long de la rue principale les compagnies de tourisme offrent rafting, canyoning, ascension du volcan, et d'autres sports plus ou moins extrêmes (beaucoup de pêche aussi!). L'ambiance de la ville est quand même calme, mais l'abondance de restaurants, bars, hotels etc. donne l'impression d'une ville qui ne vit que pour (ou plutôt par) le tourisme.
On prend la direction de la plage pour découvrir le lac Villarica de plus près:

Et on et on décide d'y pique-niquer, au soleil (qui tape très fort)!Seulement, en sortant les sandwichs, on se fait un ami qui décide de manger avec nous...

Je ne vous ai pas encore parlé des perros ici, mais ça ne va pas tarder...ils sont PARTOUT!!
Celui-ci nous a collé pendant toute notre pause déjeuner et a su se glisser dans toutes mes photos!! La preuve:

Et encore (un peu plus caché!):


Après cette pause bien agréable (j'ai testé la température de l'eau et elle était pas trop froide mais bon, la baignade ne s'est pas faite!) on est remonté dans la ville et, dos au lac, je suis tombé sur ça:

Et, plus artistiquement, vue du jardin :


La présence de ce volcan est impressionant... on le voit de partout, sous des couleurs et des aspects différents à tous les moments de la journée, émanant une énérgie particulière, une force tranquille... enfin, pas toujours tranquille car c'est un volcan en activité et il paraît qu'il y a des jours où on voit sortir de la fumée et des soirs où le haut du volcan brille rouge...
Devant la mairie de Pucon, il y a des feux tricolores qui indique le risque d'éruption de la journée. Pour nous, pas de risque, ils étaient au vert...tant mieux!

Après être passé au hostel où j'allais passer la nuit (avec des propriétaires argentins à fort accent!) on a pris un minibus pour aller vers une autre ville et un autre lac, el lago Caburgua. Avant d'arriver au lac on a fait un crochet par los ojos del Calburgua, de belles cascades et des bassins d'eau claires:




Un autre petit saut en bus pour arriver au lac Calburgua en fin d'après-midi. La lumière est paisible, peu de gens, peu de bruits... c'est magique!



On marche le long du lac, jusqu'à arriver a la playa blanca, des plages de sables blanc (plutôt beige!):

De l'autre côté du lac, sauvage, le soleil se couche sur les collines vertes:


Avant de prendre le bus pour rentrer à Pucon, on prend un petit en cas, un pan amasado (pain fait maison) et una sopaipilla (pain frit) avec du fromage...c'est trop boooon!!
En quittant Calburgua, le volcan s'endort...


En rentrant à Pucon, notre but était de me trouver une excursion à faire le lendemain dans le parc national Hurquehue...comme Daniel rentrait le soir même, je passerai la journée toute seule et c'était plus raisonnable de faire une rando en groupe. Sauf que, la randonée n'est pas un "sport" très pratiqué par les chiliens ni par les touristes étrangers à Pucon (pas assez "sensationnel" surement!) et donc il n'y avait aucune excursion pour le samedi! :( De plus, on nous a explique que, alors que les excursions organisées pour le parc coutait à peu près 20,000 pesos (juste pour info, l'ascension du volcan, que j'aurais bien aimé faire aussi coute 50,000 pesos: 500 francs!!!), il y avait un minibus qui partait le matin et revenait le soir et on pouvait y aller non-accompagnés pour environ 6000 pesos....
Très gentiment, Daniel a donc décidé de rester une journée de plus pour que l'on puisse aller se promener le lendemain dans le parc Huerquehue... Rentrée à l'hostel après un petit tour en vélo et dodo tôt pour aller prendre le bus à 8h du matin!





0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

<- Page précédentePage suivante ->

Qui suis-je ?

Un stage à l'étranger? L'opportunité de voyager, de découvrir, de voir un autre bout de la planète... L'histoire d'une étudiante de FLE et son stage de fin de Master 2 dans le sud du Chili!
The WeatherPixie
«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

Anecdotes
Mes promenades au Chili!
Les cours de français
La vie à Temuco
G comme gastronomie!
Le départ et l'arrivée

Menu

Accueil
Voir mon profil
Album photos
Archives
Amis

Liens amis

Mes amis

arghira