Quatre mois de découverte et d'enseignement de FLE au Chili!

26/05/2007 - Chloé en Chiloé! Jour 4

En me couchant la veille je m'étais dit qu'il y aurait peut être une belle vue de notre fenêtre au lever du jour... je m'étais pas trompé!!!:


On avait prévu ce jour-là de partir dans le parc national de Chiloé et de dormir à Cucao le soir... mais c'est le 21 mai, jour férié au Chili qui célèbre la bataille navale d'Iquique de la guerre du Pacifique, et on ne sait pas si les bus pour le parc vont fonctionner. Un peu deçu de ne pas avoir pu profiter plus de l'hostel Esmerelda, on part quand même pour voir si le bus de 9h30 pour Cucao arrive... la réponse est positive! Juste le temps de prendre une photo de la belle église de Chonchi (et les fils electriques devant!):



... et c'est parti pour plus d'une heure et demie d'aventures dans un petit bus, sur une route non-goudronnée qui mène au village de Cucao et le parc!

Alors, on sait tous qu'à Chiloé il pleut souvent (300 jours/an dit-on!) et l'eau pour les routes non-goudronnées c'est pas top, ça a tendance a faire de la boue ou alors un drôle de mélange qui ressemble un peu à du ciment et dans lequel notre petit bus s'est bravement enfoncé:



Que faire dans une telle situation? Le chauffeur du bus avait l'air aussi perplexe que nous, mais pas trop inquiet!! On descend tous du bus (une quinzaine de chiliens, 4 français et un couple de canadiens avec qui on fait connaissance en attendant!), en essaye de pousser : bouge pas! Un monsieur arrive avec une pelle, et les hommes essayent de dégager la roue : marche pas, le "ciment" retombe à chaque fois autour de la roue!
Après une vingtaine de minutes, la solution arrive:



Et nous voila donc reparti pour le parc!! Nous, on descend avant l'entrée du parc, à Cucao pour poser nos affaires dans l'auberge qu'on a reservé par téléphone... Sauf qu'en arrivant on se rend compte qu'elle est fermée!! Oops!! On trouve une autre auberge (ouverte) et on pose nos affaires... Cependant, se rendant compte qu'on peut prendre le bus en fin d'aprem et retourner à Chonchi et le beau hostel Esmerelda, on décide de ne pas dormir à Cucao finalement! Car si Dalcahue était un petit village, Achao un très petit village et Curaco de Velez un vraiment tout petit village, ben Cucao c'est encore une échelle en dessous!!! C'est un peu le bout du monde! On laisse nos affaires à l'auberge, on prend le petit déj et on part rejoindre le parc (la preuve):



Malheureusement, le garde de forêt avait aussi pris son jour férié et n'était donc pas là pour nous conseillé un sentier et nous fournir des cartes... c'était donc un peu au feeling que l'on s'est dirigé dans la direction de l'océan...!! Tout se passe bien jusqu'au moment où on commence à comprendre pourquoi Carlos , le responsable de l'hostal nous avait dit qu'en hiver le parc était "underwater"... Voilà ce qui nous séparait de l'océan que l'on entend de l'autre côté des dunes:




Pour traverser ces zones marécageuses, on a tenté plusieurs techniques: marcher sur les touffes d'herbe pour éviter l'eau (ça marche jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'herbe!!), poser ces pieds délicatement dans l'eau en soulevant bien son pantalon et marcher lentement pendant que l'eau s'infiltre dans les chaussures (pas top!) ou alors, foncer dans l'eau et traverser le plus rapidement possible..... je vous laisse décider du résultat!


Ha ha!! Heureusement pour moi, je me rends compte que je peux prendre mon temps car mes belles chaussures de marche toute neuves sont complètement étanches!!

Une fois passé l'obstacle de l'eau, voilà ce qui nous attendait de l'autre côté des dunes:


Le Pacifique et ses plages!! Woohooo!!! N'ayant toujours pas trouvé de sentier de suivre, on décide de marcher sur la plage (en sens inverse du parc car des nuages menaçants se trouvent au nord!)... on marche et on marche avec le bruit de l'océan à nos côtés!


On croise quelques habitants du coin qui ont l'air un peu surprise de nous voir là:
 

Petit pique-nique au froid,

...et on retourne sur nos pas jusqu'à l'entrée du parc. Il nous reste un peu de temps avant le bus donc on décide de suivre le seul sentier indiqué qui doit se faire en 40 minutes... c'est un sentier éducatif avec des panneaux sur la flore et la faune de la région, mais on a pas le temps de lire tout ça! Le sentier est en train d'être refait car on marche sur des tronçons de bois... le début, très joli, ressemble à ça:


Malheureusement, à mi-parcours, ça devient ça: (en travaux!)


On finit le sentier et on retourne au village prendre le bus... on est pas les seuls! Dans un bus plus grand que celui du matin, il doit y avoir une bonnne soixantaine de chiliens et six étrangers (eh oui, les canadiens sont dans ce bus aussi, on les avait d'ailleurs croisé sur la plage!)... on fera donc le voyage debout, dans une chaleur étouffante, sans air... Evidemment, un bus tellement chargé ne pourrait jamais passer par les endroits de "ciment" rencontrés le matin ...  un camion a dû venir à notre aide à deux occasions!!!

Deux heures plus tard on arrive bien fatigué à notre havre de paix: l'Esmerelda! Les américaines sont parties, on a l'auberge pour nous seuls... on se détend avec une bouteille de pisco sour , des jeux de cartes, et de la radio française via internet!!! Carlos nous sert un repas royal... salade et piñones, saumon (encore mais toujours trop booooon!!) et purée (pour changer!) ... une petite bouteille de vin pour faire passer tout ça et on passe un moment très agréable!! Une fois au lit, on ne tardera pas à dormir!!!!! 

1 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

26/05/2007 - Los piñones!

Depuis que je suis à Temuco, je vois des piñones sur les marchés, ce sont les fruits de l'araucaria, arbre qui donne son nom à cette région, l'Araucanie. On ne trouve les  piñones qu'ici dans le sud du pays . Une fois cuits (à l'eau une quinzaine de minutes) ça donne ça:



J'en ai mangé pour la première fois à Chiloé, a l'hostel Esmerelda où Carlos a servi ça en entrée avec une salade! Alors, c'est un peu compliqué à manger car il faut enlever la partie extérieure pour arriver au fruit, mais je suis sûre qu'il existe une technique meilleure que la mienne! Et une fois prêt à manger, j'ai trouvé ça délicieux, un peu comme des chataignes mais plus fermes et assez délicat comme goût.

Un autre fruit que l'on trouve que dans le sud, c'est la murta dont je vous ai déjà parlé (voir l'article sur Quemchi!). Cette baie rouge pousse partout dans les campagnes ici, on en fait des confitures, on le mange cru ou cuit...
Ici sur le marché de Valdivia, en bas, à gauche:


J'aime le sud du Chili!!!!!! :)

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

26/05/2007 - I comme Information Touristique!

Publié dans Anecdotes!!


Vus dans divers villages de Chiloé ce panneau est assez parlant:
Information Touristique???
 

Tous les kiosques que j'ai vus étaient fermés, vides et n'avaient pas l'air d'avoir servis depuis un petit moment!
Vive la basse saison!!! Ha ha!


0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

25/05/2007 - Chloé en Chiloé! Jour 3

Jour 3 commence avec un tour matinal du village de Dalcahue et son marché artisanal dominical! Il faut dire que pour un marché qui est présenté comme l'un des plus importants de l'île, c'est un peu petit mais les objets vendus sont tous aussi beaux les uns que les autres, et authentiques, pas de souvenirs touristiques ici!!! On admire les ponchos, les jupes, les chaussons, chaussettes, gants, bonnets et écharpes en laines et avec Pauline on achète de belles écharpes toutes douces (et sentant encore le mouton!!!)! Je reste dans les coloris "moutons" pour aller avec mes supers chaussons!  

On cherche un endroit où prendre le petit déjeuner et on nous conseille la cocineria, derrière le marché... en rentrant, on est acceuilli par des dames fortes qui nous encouragent à nous asseoir sur des bancs et à prendre le desayuno! On est assis juste devant un énorme four avec plusieurs casseroles qui bouillonent dessus... au fond de la pièce on aperçoit d'autres fours, d'autres personnes qui cuisinent...C'est super comme ambiance! Devant nous on voit les dames préparer des plats différents: tout genre de trucs frits (empanandas, sopaipillas...), du pain qui sort frais du four, des fruits de mer, de la viande, de la purée de pomme de terre qui est mélangé avec un genre de graisse (on imagine pour faire les fameux "pains aux patates" : il doit y avoir un vrai nom pour ça!)... Bref, les trois dames se croisent, discutent, chantent, font milles choses en même temps pendant que nous on les regarde de notre banc avec nos thés et nos empanandas à la pomme (délicieux!!)! C'est un cours de cuisine chilienne en direct!!! J'adore!


On craque aussi pour du pain sorti frais du four avec des morceaux de viande dedans!! Trop bon!!! Un petit déj bien copieux!! En sortant on fait un tour de la cocineria et on remarque que chaque "stand" a différentes choses à proposer... Malheureusement (ou heureusement ;), nous n'avons plus de place pour goûter aux divers kuchens que l'on aperçoit en sortant!!!!

On fait un petit tour de Dalcahue, petit village de pêche qui se réveille doucement...c'est dimanche après tout!
La marée basse laisse les bateaux de pêche à sec:


La belle église (une de celles classés par l'UNESCO) surveille la place centrale, tranquille...


A l'intérieur de l'église, une image de Jésus avec dans les quatre coins des figures de la mythologie chilote (style des gnomes, des sorcières)!!! C'est assez étrange mais ça montre bien le mélange de croyances/religion qui existe sur cette île...




J'adore cette ambiance de village paumé! J'ai même trouvé une maison de mes rêves (y en a plein!) juste sur la place, un grand araucaria dans le jardin:


Ensuite, on descend vers l'eau prendre le ferry qui passe sur l'île Quinchao en face... à 5 minutes! Le bus nous amène à travers les champs et les paturages, jusqu'au village d'Achao, encore plus petit et endormi que Dalcahue! Mais si les gens ne courent pas les rues c'est aussi parce qu'il est l'heure de la messe... on se rend compte que tout le monde se dirige vers l'église, la plus ancienne de toute Chiloé (construite en 1730) et construite sans clous (ça m'a fait penser au pont de Queens' à Cambridge ;)!!!!!


Très sobre de l'extérieur, en rentrant on est surpris par la richesse des couleurs et de la décoration... un toit voûté d'un bleu foncé, du bleu et de la crème... comme les photos sont interdites, j'ai trouvé celle-ci sur internet!


Et effectivement, les habitants d'Achao sont venus nombreux à cette messe qui célèbre l'Ascension et aussi une fête spéciale du Saint de l'église (dont j'ai oublié le nom...). Du coup, il y a un groupe de musique, plein de couleurs... on s'assoit au fond de l'église pour observer le déroulement! En attendant que commence la messe, une dame essaye de faire chanter la congrégation, vue son attitude, elle a dû être institutrice à un moment donné, c'est très dynamique! Elle essaye de nous faire approcher mais on se fait tout petit!!
Ensuite le groupe de musique descend au centre de l'église avec des personnes habillés en robes violets (la couleur de leur Saint je pense) et portant des objets bizarres, des miroirs, des boules de Noel..... Bref, la messe commence et on est étonné d'entendre que celle-ci semble avoir une importance toute particulière, elle est diffusé non seulement à la radio mais aussi sur internet et la chaine de télé locale!!!! Ha ha!
On reste un petit moment, et puis on puis on s'eclipse... je suis quand même heureuse d'avoir vécu ce moment paisible, nos découvertes s'enchaînent...

Après un tour à la plage, il n'y a pas grand chose à voir à Achao et on reprend le bus dans l'autre direction pour s'arreter à Curaco de Vélez... alors, si Dalcahue était un petit village, et Achao un très petit village, Curaco est encore plus petit!!! Et l'église est même pas jolie, elle ressemble à un batiment agricole! Encore un tour à la plage, on cherche les huit moulins à eau qui sont censés se trouver dans le village, on n'en trouve pas! On voit de belles maisons en bois à plusieurs étages:


...mais c'est à peu près tout! On reprend donc le bus qui re-traverse vers Dalcahue et continue jusqu'à Castro, ville phare de l'île. En arrivant, un grand soleil nous acceuille, la chance!!! On passe à la gare de bus voir si Adriana est arrivée mais non... En l'attendant on va au resto, avec une vue superbe sur la baie illuminé par le soleil:


Après un autre délicieux repas de saumon, Adriana arrive au moment où on règle l'addition! Oops! On part tous les 4 découvrir Castro... d'abord son église que je n'ai pas pris en photo et qui ne ressemblait pas tout à fait aux photos que j'ai trouvées sur internet.... les couleurs étaient bien plus fades, mais pour avoir une idée:

et l'intérieur, tout en bois (ma photo!):


On est passé ensuite au marché de Castro, plus grande en taille que celui de Dalcahue mais plus "touristique" aussi... on y trouve quand même de belles choses, encore beaucoup de lainages, baaaaaa!!! (bruit du mouton en anglais, je sais pas comment transcrire en français!):


Derrière le marché, les restos palafitos:


Et après le marché, course contre le soleil pour arriver sa l'autre côté de la colline et voir d'autres maisons palafitos (aussi classés par l'UNESCO!) avant le coucher du soleil!
On y arrive!!




Fatigués après une longue journée, on attend le bus pour Chonchi, dernière destination de la journée où on dort dans le super hostel, Esmerelda by the sea... En arrivant dans le village on fait quelques courses pour le lendemain (férié, on a prévu une rando) et puis on trouve l'hostel... Carlos, le propriétaire canadien nous acceuille chez lui et nous montre nos chambres, de grandes baies vitrées nous donnent une vue magnifique sur l'eau et l'île en face, on est directement sur la plage! C'est parfait!

Un petit repas en ville et puis on se couchera assez tôt, la compagnie des deux jeunes américaines dans le salon commune de l'hostal ne m'incite pas à rester discuter.... (de la East Coast, les filles ont passés trois jours à Chiloé et ne savent plus quoi faire, elles ont "tout vu" et n'en peuvent plus des vaches et des champs.......grrrrrr!)

Quelle bonne journée!


1 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

25/05/2007 - Chloé en Chiloé! Jour 2

Après un petit-déj en famille chez Ivon, on part dans le pick-up de son frère attendre Pauline et Olivier qui arrivent de Santiago, après un looooooong voyage en bus! Mais, aussitôt arrivés, aussitôt repartis dans un autre bus, nettement plus petit et moins confortable, direction le village de Quemchi. (On a dû abandoner l'idée de passer par la côte jusqu'à Tenaun car il n'existait pas de bus!) Après une heure et demie de bus, on arrive dans le village que le Lonely décrit comme "brumeuse"! La description est exacte, le temps est pas super!! On se promène sur la plage sous de la petite pluie et puis on décide que le mieux à faire c'est de manger un petit truc en attendant que ça passe.......

Seulement, le restaurant indiqué dans le guide (le seul!) était tellement agréable, la nourriture tellement bonne (emapanadas aux fruits de mer, crabe et saumon - séparés - en entrée; saumon à la plancha, purée et salade; et en dessert une coupe de murtas, petite baie rouge qui pousse que dans le sud) et le digestif que nous a servi le patron était tellement énorme (encore à base de murta, et pisco je pense!) qu'on y a passé tout l'aprem... de 14h jusqu'à 18h!!!!!! :)

Le temps passe sans que l'on s'en apreçoive (à part la dernière heure où on attendait quand même l'addition!), on discute, le patron nous raconte les gens qui sont passés par là, nous montrent les livres d'or de son resto et les commentaires tous aussi joyeux les uns que les autres!! On laisse notre trace dans son livre et on part heureux... le patron nous saluent en nous disant que si jamais on revient, on est chez nous! Quel acceuil agréable!! Si jamais vous passez par Quemchi, passez chez El Chejo, et cherchez nos commentaires datants du 19 mai 2007!!!

En sortant, il fait nuit!! On a juste le temps de passer sur la place du village et prendre quelques photos (floues...vive le pisco!) de l'église et il est temps de prendre le dernier bus pour Dalcahue....!!
Quelques photos de Quemchi!!!!

celle où le patron nous apporte son digestif:


A venir: celle de nous avec nos verres!!!

L'église quand même (la première de plusieurs!)!


On arrive à Dalcahue sous une pluie battante, le bus nous pose devant notre hostal pour la nuit qui se trouve être un restaurant aussi!!!!! Ha ha ha!!! Après avoir posé nos affaires dans nos chambres (petites et humides!) ben, que faire d'autre un samedi soir pluvieux à Dalcahue...on se met à table!!! Au menu, des moules géantes, une paila marina, un sandwich... On poursuit la soirée dans le resto devant la télé: j'essaye d'expliquer à Pauline et à Olivier les histoires complexes de Corazon de Maria, on regarde les infos....
Et puis dodo...enfin, difficilement car le bar à côté de l'hostal joue de la musique jusqu'à 4h du mat!!!



0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

24/05/2007 - Chloé en Chiloé! Jour 1

Je devais partir seule de Temuco pour Ancud le vendredi matin... Cependant, ayant parlé de mon voyage avec une de mes étudiantes, Ivon, qui est de Ancud, ce n'est pas seule que je pris le bus mais avec elle, et à 2h du jeudi matin, histoire d'avoir le maximum de temps sur place! J'étais bien contente de voyager avec elle et surtout d'arriver avec mon propre guide, un logement et tout et tout! Quelle chance!

Le voyage était long, dans un bus surchauffé, où l'air devenait irrespirable! Du coup, on a bien apprecié d'arriver à Puerto Montt où nous avons pris le bateau pour faire la traversée jusqu'à l'île! Première surprise: il ne pleut pas!!!! On a eu une belle traversée (45 mins max) où on a pu observer les oiseaux qui tournaient (pleins d'oiseaux que je ne saurais pas nommer, et aussi des pélicans!!!!) et les lobos (otaries) qui montraient leur petite tête, l'air curieux de voir ce qui se passe à la surface et puis disparaissaient sous l'eau!! L'île approche sous une bande de nuages!

Et 15 minutes de bus plus tard, entouré d'eau, on arrive à Ancud, sous le soleil!!! Le copain d'Ivon, Mauro, est venu nous attendre et on rentre direct à la maison (en voiture!! c'est la première fois que je monte dans une voiture depuis que je suis ici, quel luxe!!) pour se poser et prendre le petit déjeuner. Je tombe tout de suite amoureuse de la maison familiale d'Ivon (où vivent encore ses deux grands frères de 31 et 29 ans!)...sur une colline dominant la ville et la baie, c'est une maison en bois typiquement chilote, avec la cuisine au centre de la maison, un grand four à feu de bois, des bancs avec des coussins tout autour (pour s'installer après un bon repas et rester en famille au chaud autour du four!)... de la chambre d'Ivon où je dors, j'ai cette vue ci:



Après un bon petit déj et une douche on part donc tous les 3 à la découverte de Ancud, la ville qui était anciennement la capitale de l'île mais qui a été détrôné par Castro, plus centrale et dynamique. Le Lonely Planet dit que la ville ne vaut pas le coup si l'on est pressé mais moi je suis bien contente d'avoir eu le temps de la découvrir!! Il faut dire que la ville en elle même n'est rien de spectaculaire, les beaux batiments qui bordaient la mer, la cathédrale et tous les anciens batiments furent détruits par le tremblement de 1960, comme dans de nombreuses villes du sud.
Mais un tour au  musée fait aperçevoir l'importance qu'avait la ville auparavant. Dans ce musée, des objets de la vie chilote et dehors, la squelette d'une baleine qui passait par là! (il paraît que l'on en voit de temps en temps!).


Autres remnants du passé, les tours et les canons, restants de la défense espagnole:


Aujourd'hui, Ancud est une ville de pêche (comme toutes les villes de Chiloé!) remplie de touristes en été, à cette époque de l'année elle est "calme" :


Ayant donc vite fait le tour d'Ancud (en voiture) , on s'éloigne un peu plus de la civilisation en prenant la route qui longe la côte tout au nord de l'île (voir la carte!). Les paysages sont magnifiques, de l'eau de partout, des collines vertes et des champs... On dit que Chiloé ressemble au Shire des hobbits dans Lord of the Rings, paysages doux et verdoyants... je confirme que les paysages sont assez paradisiaques! (mais je vous rassure, les habitants n'ont pas les pieds disproportionnés !)


On s'arrête dans plusieurs hameaux à la recherche du fameux curanto, râgout de fruits de mer, poissons, saucisses, viande, et pomme de terres... mais on n'en sert pas dans cette époque de l'année! Dommage! On continue notre tour en empuntant des routes non-goudronnées pour arriver à la pointe de l'île, en face de Ancud. On croise des habitants à cheval, des boeufs tirant des chars, tout le monde se saluent en passant... el campo quoi (la campagne!)
On découvre une plage déserte et encore des restes de forts et de défenses espagnoles (cette pointe était un endroit stratégique car avec l'autre fort à Ancud, les tirs étaient croisés, permettant une défense totale!):



mis companeros!



Et c'est reparti en voiture, en chantant sur de la musique française: Ivon connait Olivia Ruiz et elle a gravé plusieurs de mes Cds! C'est cool! ;) En rejoignant l'autre côté du péninsule, les paysages changent et on rencontre le Pacifique, magique:


On roule sur des routes de plus en plus isolées, on ne croise plus que des chevaux et des 4x4 (nous on est dans une Nissan!), et on arrive sur une plage isolée au fin fond de nulle part, où en été partent les excursions pour voir les pinguouins (pinguinera sur la carte!)... On passe un moment devant l'océan, calme, pendant que la nuit tombe...

Et puis, retour sur les routes secouantes, de nuit! Passagère derrière, un peu rêveuse après tous ces paysages magnifiques (et quelques bières!), je regarde le ciel étoilé et clair et je me repose une question que je me pose depuis que je suis ici et qui reste sans réponse... je compte sur un ou une astronome pour m'expliquer :

Est-ce que l'on voit le même ciel (les mêmes étoiles, la même partie de la lune) dans l'hémisphère nord et sud???


En rentrant chez Ivon, ses parents sont dans la cuisine en train de nous préparer un paila marina, une soupe de fruits de mer! Accompagné avec du pain frais c'est un délice et sa famille est adorable! Dans la soirée on regardera un peu la télé et on discutera de pleins de choses (c'était ma première journée entièrement en espagnol!) mais je me coucherai tôt car fatiguée du voyage quand même!
Mon séjour à Chiloé commence bien!!!!!!

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

24/05/2007 - P como paro... grève!

Hola amigos!!

Rentrée de Chiloé depuis hier soir (je vais vous raconter ce super weekend très prochainement, promis!) j'ai rattaqué les cours aujourd'hui, mercredi... mais je sens que la semaine va être encore plus courte que prévu car dans les deux facs aujourd'hui soufflait un air de rebellion, des réunions, des rumeurs... les grèves arrivent!!!!!

Dans la Catolica, cela se prépare doucement mais dans la UFRO, (Universidad de la Frontera), connu pour être plus actif dans de telles situations, plusieurs parties de la fac étaient déjà barricadées par les étudiants dans la journée...
Pour les classes de français nous avons donc dû changer de salle, et nous n'avions pas de radio car elle s'était fait enfermée dans un des endroits rendus inaccessibles! Je n'ai donc pas pu faire les tests comme prévu (en plus, la photocopieuse ne marchait pas!) mais nous avons continué avec la méthode...
En terminant la classe je dis aux étudiants qu'on fera le test la semaine prochaine, quelques uns secouent la tête! Je leur demande pourquoi et on me répond qu'ici, les grèves peuvent durer...longtemps! A ver!

En sortant de la fac avec une de mes élèves, un garde de securité passe en courant, criant dans son talkie-walkie "estan tomando la A" ("ils prennent le batiment A")... effectivement, en passant devant le batiment A, des étudiants cagoulés ou avec des écharpes cachant leurs visages bloquent l'entrée principale de la fac avec des chaises, silencieusement, méthodiquement... c'est assez impressionant, ça fait un peu peur!

Il paraît que l'on a l'habitude des grèves ici... c'est au moins une fois par an et cela peut durer plus d'un mois! Cette année, les étudiants protestent contre leur manque de poids dans les décisions de l'université, dans le choix du recteur par exemple où ils n'ont aucun mot à dire. Il existe des représentants des étudiants mais ceux-ci n'ont aucun pouvoir et ne sont pas écoutés... C'est sûr qu'en France et en Angleterre les étudiants ont un certain pouvoir à ces niveaux-là qui n'existe pas ici.

Ces manifestations ont été provoqué entre autres par le discours de Bachelet (article à venir sur la Bachelet et sa popularité en ce moment!) qui a eu lieu le 21 mai, como siempre. Il paraît que, niveau éducation, elle n'a rien dit de particulièrement encourageant!

Voilà, moi qui avait besoin de chaque minute de chaque cours pour avoir une chance d'arriver au bout de la méthode Taxi, c'est mal barré!
Je vous tiendrai au courant de la suite!! En attendant, sans copies à corriger, je vais vous raconter mon weekend!!!! xxx

0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

18/05/2007 - Chiloé sin la "i"!!!!

Eh oui, depuis que je suis ici je rêve de partir à Chiloé, cette île au nom tellement proche du mien!! Je me souviens d une classe de géographie en 4eme, devant nos cartes du monde, quand mon regard a été attiré par ces lettres... Une île lointaine, au bout du monde! Et me voila donc au bout du monde!!! A deux heures du matin, je prend le bus pour Puerto Montt, d où une courte traversée en ferry me permet d arriver sur l île, que je vous présente :


Pour plus d'infos sur Chiloé, ce site donne une très bonne idée:
http://www.chiloeweb.com/chwb/chiloeisland/english/default.htm

Cette île aux paysages verdoyants (on dit que ça ressemble un peu à la Bretagne!), aux palafitos (maisons en bois sur pilotis), aux églises en bois (plusieurs sont classés par l'UNESCO!) et aux légendes terrifiantes (allez voir la page "mythology" du site, vous verrez!!! Il paraît que le Trauco en particulier est souvent évoqué pour expliquer les grossesses inattendues chez les jeunes femmes innocentes!) va être notre terrain de jeu pendant ce long weekend (eh oui, ici aussi les jours fériés s'enchainent en mai!)!!

En plus, bonne nouvelle pour moi, je serai accompagné dans le bus et dans ma découverte d'Ancud (ville d'arrivée) par une de mes étudiantes qui est de là bas. Je serai donc pas perdue! Et samedi matin, c'est Pauline, Olivier son copain et Adriana qui me retrouvent pour partir à la découverte!

Je vous donne le plan général pour le moment... Départ de Ancud samedi matin direction Quemchi, petite ville brumeuse paraît-il! Ensuite, on prendra le bus (si il en existe!) direction la côte pour la longer jusqu'à Tenaun (belle église) et jusqu'à Dalcahue. Première nuit à Dalcahue et dimanche matin on sera sur place pour le marché le plus réputé de l'île, où tous les artisans des îles voisines viennent vendre leurs produits (lainages, objets en bois...). Ensuite, petit ferry pour rejoindre l'Isla Quinchao et s'arreter à Curacao de Velez et puis Achao (encore de belles églises...). Retour sur la grande île pour aller à Castro, ville phare de Chiloé où on passera l'après-midi avant de se diriger à Chonchi pour la nuit. Et le lundi, on part dans le parc national Chiloé pour une méga randonnée sur les plages et les falaises de l'Océan Pacifique (k-ways et vêtements imperméables indispensables!!!).  La nuit on dormira à l'entrée du parc, à Cucao avant de repartir à Castro mardi matin et prendre le bus pour Temuco...

Comme vous voyez, il y a de quoi faire!! En espérant que la pluie ne nous embête pas trop, c'est quand même aussi une des caractéristiques de l'île!!! Ha ha!
En attendant deux heures du matin, je vais m'occuper à corriger les examens des étudiants faits cette semaine... mais je suis trop impatiente!!!

Comme d'hab, rendez-vous en début de semaine prochaine (enfin, pas avant mercredi!) pour savoir si on a bien pu faire tout ce qui est prévu...
Echapperons-nous aux griffes du Trauco?
Le vent du Pacifique nous emmenera-t-il vers d'autres pays lointains?
Arriverons-nous à quitter cette petite île tant enchanteresse ?
Les réponses bientôt!!!
Bon weekend à tous! xxx

1 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

16/05/2007 - Traiguén fait son show!

Aujourd'hui, mardi, je suis retournée à Traiguén, pour faire cours dans les collèges. La journée a mal commencé lorsque je n'ai pas entendu mon réveil... faut dire que 5h30 c'est vraiment pas une heure pour se lever! En ouvrant les yeux à 7h30, le bruit de la pluie battante dehors et l'heure avancée ont failli me faire rester au lit... mais non, j'ai été plus forte, je me suis levée et je suis partie direct!

Arrivée donc en retard, les cours ont déjà commencé! Je rejoins le prof de français dans le premier établissement qui est en train d'écrire au tableau les paroles de la chanson de Joe Dassin 'Et si tu n'existais pas'... Je ne la connais pas, il est deçu!
On écoute la chanson, et les gamins (de 13/14 ans) sont morts de rire.... c'est sûr que ça ne correspond pas trop à leurs goûts musicaux! Tant pis pour eux, Alejandro s'obstine, et on passe 1h à répéter et à apprendre les paroles, sans que les étudiants comprennent un mot de ce qu'ils disent! (J'ai essayé de leur expliquer de quoi il s'agissait mais Alejandro trouvait ça inutile de donner des explications.... pas facile de travailler en tandem, surtout avec un prof qui fait les mêmes cours depuis 30 ans!!)

Le cours terminé, je change d'établissement et je retrouve Nancy, autre prof de français. Et dans le liceo de Nancy, c'est un jour un peu particulier, c'est l'anniversaire de l'école et on fait la fête!!! Dans l'après-midi, aura lieu le "show", les étudiants danseront, chanteront, feront des sketchs et tout ce qu'il leur passera par la tête pour gagner des points et remporter le prix. Et le soir, une fête est organisée à l'école où le roi et la reine du collège seront désignés... la fête durera jusqu'à 1h du mat!!! (quand je pense qu'en Angleterre a cet âge là, les soirées terminaient à 10h, 11h max!)
Autant vous dire, que les cours du matin étaient également perturbées... nous n'avons pas fait grand chose!

Le midi j'ai mangé avec Nancy dans sa famille, dont tous les membres ont débuté leur éducation dans le fameux école de l'Alliance Française de Traiguén où avant, tous les cours étaient en français! Mais aujourd'hui, père, fils, tantes... tous avaient oublié leur français!

Et à 14h30, je suis donc invitée au "show", dans le grand gymnase du collège.... On entre sur son de reggaeton à fond...les étudiants s'occupent de tout, du déroulement de l'événement... autant dire c'est un peu n'importe quoi! Déjà que dans le classe les étudiants manquent de discipline, n'hésite pas à téléphoner, écouter de la musique, crier, discuter etc... Alors là, tous réunis dans une ambiance de fête... je vous laisse imaginer! 

Finalement, les deux "présentateurs" du show prennent la parole pour commencer à introduire les participants. Le bruit de la foule est continue: sifflements, commentaires..... si l'on s'était comporté ainsi en Angleterre, l'événement aurait été annulé! Les profs n'avaient plus aucun contrôle!

Bref, le spectacle commence avec un couple qui chante.... faux, très faux! Ils pérsevèrent quand même jusu'à la fin de leur chanson avec leurs camarades qui les sifflent, les insultent etc... Malheureusement, suit une autre trio féminine, des filles qui ne savent pas chanter non plus!! Ouille, les oreilles!!!! A la troisième trio, une des filles a une belle voix....  Je tire la conclusion que 1 personne sur 7 sait chanter plus ou moins juste!!

Ensuite, on change de discipline pour arriver à la danse...... Sur du Shakira, 6 jeunes filles (15/16 ans) apparaissent en haut de bikini et jupe, accompagné d'un garçon grand et fin... (Nancy me prévient que ce garçon, "se prend pour une fille"... je comprends vite ce qu'elle veut dire!). Et là, déhanchements sensuels, pirouettes et compagnie s'enchainent... MTV a pas loupé son coup, vive Shakira! Je suis presque gênée de regarder ces fillettes s'exhiber ainsi... les sifflements des garçons ont évidemment changé de ton...
Trois autres groupes de danse suivent mais ce sont les mêmes mouvements... sauf un groupe, habillé en militaire, qui dansent sur une chanson de rap pendant qu'un autre jeune habillé en cuir avec une dizaine (j'exagère pas!) de croix autour du cou imite le chanteur... aie aie aie!

Je suis obligée de partir pour prendre le bus pour Temuco, Nancy m'accompagne et m'explique que je vais louper le plus drôle: monsieur "musculo" et mademoiselle "piernas" (jambes)... les jeunes en boxers et en bikinis! Il parait que l'année dernière les filles étaient sorties en strings!!! mais cette année, interdit par le directeur!

Nancy m'explique aussi qu'il n'y a pas longtemps, le Chili était un pays très traditionnel et conservateur, que les bikinis, les déhanchements, et le "garçon qui se prend pour une fille" ne s'exhibaient pas d'une telle façon... Aujourd'hui plus aucun signe de "traditionnel".... la jeunesse chilienne suit les mêmes tendances que la jeunesse européenne.............


0 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

12/05/2007 - Peluquera y.... ladrona! (Hairdresser meets lockpick!)

Publié dans La vie à Temuco
I have just helped Estela the hairdresser and the 73 year old, Marseillaise-singing senora Alicia (the other lodger here who pops up from time to time ) break into Alicia's bedroom after she lost the keys to the lock!!! Armed with a hammer and the tools Alicia uses to create necklaces out of pieces of wire, we prised, hammered and twisted our way around the lock to eventually get the door open! Quelles aventures!

This comes after 24 hours of tears and turmoil in the house... Yesterday when I came back from class at 10pm, Estela was sobbing in the kitchen. Even in her hushed tones, I could make out that the situation was the "viejo de mierda"'s fault... Abandoned champagne glasses on the dining room table led me to imagine a family reunion turned sour, a family secret let out in the open... who knows! I know that Estela has not had an easy life... Bref, I decided that it was not the best moment to turn up expecting my once,  and so saught refuge in my bedroom, with a packet of bisuits to keep me company!

This morning I thought all would have calmed down but tramping footsteps in the house and male voices soon made me believe otherwise. And indeed, this morning, it was senora Alicia who would surprise me... Going to the kitchen to get my breakfast, I saw her sitting at the table with a man engaged in deep conversation... her long-lost son I thought. I decided to take my breakfast into my room but first needed to get to the teabags in the living room... I would have to disturb them! Breaking their conversation, Alicia took great pleasure in presenting la francesa to...her pololo!!!!!! Yes, Alicia has herself a young, bald and slightly dodgy-looking boyfriend! They were indeed sitting hand in hand!! What a surprise!!!

After a comment on my breakfast (a bowl of cereal with a banana), I rapidly retreated, somewhat stunned to my bedroom! What was going on in the "home" that had been so calm  and orderly until now (apart from Alicia's appearances in the morning while I'm eating my breakfast, where she randomly spouts French words, shows me photos of her grand-children - one of whom is a male model for Fructis hair products - and tells me how she was a dancer, lifting her legs and pointing her toes in proof!!)??!

I spent the afternoon out of the house. When I returned it was time for once and Estela came to call me, as per usual. We had just sat down with our cups of mate when the doorbell rings... siempre asi! But no, it is not a client in urgent need of a perm but senora Alicia who has lost her keys! She arrives in the living room in a cry of "Estellita, tengo tu bebida"!!! And out comes a bottle of pisco sour!!! And three slices of cream cake!!!! It is Estela's fête today and Alicia has bought cake to share! Imagine the scene: three generations of women, reunited around our cups of mate, cream cake and the ultimate telenovela , El corazon de Maria! Ha ha ha!

After this, Alicia decides that she will force open her door... With pliers and other tools she attempts to twist the padlock open. To no avail... Estela takes pity and goes off to fetch more heavy-duty equipment: the hammer/wrench... And after 15 minutes of puffing and panting, off comes the padlock!!!! Victory!!

Such a strange chain of events, involving an all-female cast you will note. I have actually been mentally preparing an article for this blog on the strength of the women here in Chile...it's something I noticed as soon as I arrived and that deserves a mention!

While I put my ideas in place, let me take this opportunity to wish Happy Mother's Day to all the Mothers reading, and in particular mine!!! I know that in France it is not on the same day (and that in England it's probably different too) but here in Chile, it is this Sunday... I have planned to buy flowers for Estela... and maybe more cake...!!!!!

PS Estela has just knocked on my door to pass me my guatero, the ugliest looking hot-water bottle I have ever seen but such a kind gesture!!!! :


4 commentairesAjouter un commentaire !Lien permanent

<- Page précédentePage suivante ->

Qui suis-je ?

Un stage à l'étranger? L'opportunité de voyager, de découvrir, de voir un autre bout de la planète... L'histoire d'une étudiante de FLE et son stage de fin de Master 2 dans le sud du Chili!
The WeatherPixie
«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Rubriques

Anecdotes
Mes promenades au Chili!
Les cours de français
La vie à Temuco
G comme gastronomie!
Le départ et l'arrivée

Menu

Accueil
Voir mon profil
Album photos
Archives
Amis

Liens amis

Mes amis

arghira